News Releases

L'expertise en matière d'éradication de la polio soutient la réponse de l'Afrique au...

L'expertise en matière d'éradication de la polio, qui a permis à l'Afrique d'être sur le point d'être certifiée exempte de poliovirus sauvage, a été mise en avant dans le cadre de la lutte contre le COVID-19. Un réseau d'intervenants du Programme d'éradication de la poliomyélite de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et d'organisations partenaires fournit des ressources et des compétences essentielles pour lutter contre la pandémie de COVID-19.

L'OMS appelle à la prudence alors que les pays africains assouplissent les mesures d...

Trois mois après la détection du premier cas de COVID-19 en Afrique subsaharienne, la Région a fait des progrès dans la lutte contre le virus. De nombreux pays ont rapidement mis en place des mesures de confinement et de santé publique clés qui semblent avoir contribué à ralentir la propagation de la maladie. Toutefois, il est à craindre que si ces mesures sont assouplies trop rapidement, les cas de COVID-19 pourraient commencer à augmenter rapidement. 

Les cas de COVID-19 dépassent les 100 000 en Afrique 

La pandémie de COVID-19 a atteint aujourd'hui un point marquant en Afrique, avec plus de 100 000 cas confirmés. Le virus s'est maintenant propagé à tous les pays du continent depuis que le premier cas a été confirmé dans la région il y a 14 semaines.

La pandémie de COVID-19 pourrait aggraver l'insécurité alimentaire et la malnutritio...

The World Health Organization (WHO) today expressed concern at the potential impact of COVID-19 on food security, which is likely to exacerbate the already considerable burden of malnutrition in Africa. The impact of the disease is expected to be greater among those grappling with food scarcity and malnutrition, while widespread food insecurity will likely increase due to movement restrictions. 

Nouvelles estimations de l'OMS : près de 190 000 personnes pourraient mourir de COVI...

83 000 à 190 000 personnes en Afrique pourraient mourir du COVID-19 et 29 à 44 millions pourraient être infectées au cours de la première année de la pandémie si les mesures d’endiguement échouent, selon une nouvelle étude du Bureau régional de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l'Afrique. Cette recherche, qui s'appuie sur la modélisation, porte sur 47 pays de la Région africaine de l'OMS, soit une population totale d'un milliard d'habitants.

Les pays africains commencent à assouplir les mesures de confinement du COVID-19

Lorsque le COVID-19 est apparu comme une menace mondiale pour la santé, les pays africains ont rapidement adopté des mesures de santé publique pour ralentir la propagation du virus. Maintenant que certains pays commencent à assouplir le confinement, il est important de maintenir des mesures fortes de surveillance, de détection des cas et de tests, entre autres mesures de contrôle pour mettre fin à la pandémie.