La RDC accélère la formation des intervenants nationaux pour constituer une équipe médicale d’urgence en cas des flambées majeures

Kisantu, (Kongo Central), 13 novembre 2019 - Pour répondre de manière efficace à la problématique de la prise en charge curative des cas durant les flambées épidémiques majeures en RDC, le programme de gestion des situations d’urgence sanitaire de l’OMS (WHE, Bureau régional AFRO) appuie le Ministère de la Santé dans la formation et la mise en œuvre de la toute première Equipe Médicale d’Urgence nationale axée sur les épidémies (EMU).

L’objectif est de mettre à la disposition du Ministère de la Santé de la RDC des capacités nationales dans la prise en charge curative des gens ayant besoin de soins urgents dans des situations d’épidémies majeures ou d’autres catastrophes, en tenant compte de la complexité des contextes actuels d’intervention en RDC.

L’atelier, qui se tient du lundi 11 au vendredi 15 novembre à Kisantu (120 km au Sud-Ouest de Kinshasa), regroupe une trentaine de professionnels de la santé publique. Au cours de ces 5 jours de formation et de montage de cette première EMU nationale orientée sur les épidémies, les participants ont l’opportunité d’acquérir des connaissances nécessaires à la participation adaptée à la gestion des situations de risques sanitaires, en passant en revue l’ensemble du processus depuis la préparation, la conduite de l’opération et la gestion post-intervention.

La nécessité d'avoir ces EMU en RDC est dictée par le niveau des exigences passées et actuelles en matière des flambées épidémiques que se pose la question de l’aptitude des niveaux national et provincial à y faire face. 

Dans cette optique, ‘‘le renforcement des capacités en intervention sanitaire représente pour notre pays une priorité et une étape cruciale. Après cette formation, la toute première équipe médicale d’urgence capable d’assurer la riposte va être immédiatement déployée pour faire face à l’épidémie de la rougeole qui touche tout le pays,’’ a estimé le Dr Laurent Singi-Li-Mobutu, Directeur adjoint du Programme national des urgences et d'action humanitaire (PNUAH) à l’ouverture de cet atelier qui se veut pédagogique avec de démonstrations pratiques.

‘‘La réponse à ce défi pour la RDC passe en partie par la mise à disposition des équipes médicales nationales d’urgence. Le pays est souvent confronté aux flambées épidémiques à répétition, telles le choléra, la rougeole, la fièvre jaune, l’épidémie à maladie à virus Ebola, etc. C’est un enjeu à la fois urgent et majeur d’apporter des améliorations lors des interventions sanitaires grâce à un arsenal d’urgentistes mieux formés, pour s’assurer que les personnes touchées par les épidémies reçoivent en urgence les meilleurs soins possibles,’’ a indiqué le Dr Deo Nshimirimana, Représentant ad intérim de l’OMS pour la RDC.

Le diagnostic des enjeux, des vulnérabilités et des solutions d’adaptation invite à ‘’proposer des solutions pratiques en vue de souligner l’urgence de voir les capacités nationales renforcées pour organiser une prise en charge curative respectant un minimum de standards. C’est pour cela que le Bureau régional soutient cette initiative des Equipes Médicales d’Urgence pour la RDC,’’ a expliqué pour sa part le Dr Zabulon Yoti, Directeur des Urgences régionales de l’OMS pour l’Afrique.

Plateforme des professionnels de l’urgence en charge de la délivrance des soins (médicaux, chirurgicaux, psychologiques), les EMU sont un dispositif complémentaire aux Equipes d’Intervention Rapide (EIR) qui n’ont pas, elles, vocation à délivrer des soins dans la durée.

Les participants viennent du PNUAH, du Programme national de l’hygiène aux frontières (PNHF), de la Direction nationale de l’hygiène (DNH), de la Direction de surveillance épidémiologique (DES), du service médical des armées, des cliniques Universitaires de Kinshasa ainsi que d'autres partenaires opérationnels.

Constitués essentiellement des médecins urgentistes, infirmiers, logisticiens, gestionnaires des données et épidémiologistes de terrain, ces nationaux vont devoir travailler ensemble à l’émergence d’une nouvelle culture de l’organisation en tant que structure autonome et autosuffisante des soins à offrir lors d’une épidémie.

Photo: WHO/Eugene Kabambi
Credits
Cliquez sur l'image pour l'agrandir
For Additional Information or to Request Interviews, Please contact:
Eugene Kabambi

Emergency Communications Officer
Tel : +243 81 715  1697
Office : +47 241 39 027
Email: kabambie [at] who.int

Collins Boakye-Agyemang

Communications and marketing officer
Tel: + 242 06 614 24 01 (WhatsApp)
Email: boakyeagyemangc [at] who.int