Journée parlementaire pour le renforcement de la politique algérienne de lutte contre les maladies émergentes

Journée parlementaire pour le renforcement de la politique algérienne de lutte contre les maladies émergentes

 

Cette rencontre, a été animée par les spécialistes des maladies infectieuses et les responsables du Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière. 

Dans son allocution d’ouverture des travaux, le Président de l’APN M. Slimane Chenine a rappelé que le l’état de santé d’une population constitue un indicateur fort du développement de l’Etat, « le développement de la santé doit être une priorité pour l’Etat qui doit axer ses efforts sur la prévention à travers la mise en place d’une stratégie impliquant tous les secteurs » dira-t-il.

Les communicants ont mis l’accent sur l’importance de la mise en œuvre du Règlement Sanitaire International (RSI 2005). Ce document stratégique constitue l’outil et la plateforme par excellence pour faire face à toute menace de santé publique.   Les représentants du ministère de la santé ont présenté les mesures préventives prises par l'Algérie conformément aux recommandations de l’OMS.  Dès le 21 janvier 2020, le ministère de la santé avait redynamisé le dispositif d'alerte, de contrôle et de riposte au niveau des aéroports, des ports et des frontières terrestres. Ce dispositif a été mis en place et un accent a été mis sur le circuit de prise en charge de cas éventuel d’infection au COVID-19.

Cette rencontre avec les parlementaires, a été pour les spécialistes de santé publique un forum de plaidoyer et d’information de l’assistance sur la particularité des maladies infectieuses émergentes. Ils se sont basés sur l’épidémie actuelle, du coronavirus « COVID—19 » pour discuter des moyens et du dispositif mis en place, par les autorités sanitaires pour faire face à cette épidémie. Ils ont plaidé pour de nouvelles mesures additionnelles pour renforcer les capacités du pays dans la mise en œuvre du RSI 2005 en Algérie.

Plusieurs recommandations ont été formulés et seront présentées au plus hautes autorités de l’Etat. Parmi ces recommandations on retiendra entre autres : le renforcement de la mise en œuvre du RSI 2005 et de son évaluation sur le terrain, la création d’un centre national de surveillance et de contrôle des maladies infectieuses, le renforcement du système d’information sanitaire et la création d’un réseau de laboratoires de référence au niveau national.

Lors de cette journée parlementaire, le Représentant de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) en Algérie, a été invité à s’exprimer sur la question. Dr. Nguessan François a félicité les autorités sanitaires qui ont lancé le dispositif d'alerte dès les premières annonces sur la propagation du coronavirus. Il a réitéré la disponibilité de l'OMS à accompagner et soutenir les autorités sanitaires dans leurs efforts de préparation à la lutte contre les maladies émergentes et re-émergentes en Algérie.

La Commission de la santé, des affaires sociales, du travail et de la formation professionnelle à l'Assemblée Populaire Nationale (APN) a honoré l’OMS par l’octroi d’un certificat d’honneur pour son appui aux autorités sanitaires dans la préparation contre la menace du COVID-19.

En Algérie, les autorités sanitaires évaluent le risque d’introduction de la maladie au Coronavirus COVID-19 comme étant faible. Les vols vers la Chine ont été suspendus temporairement. A ce jour, aucun cas n’a été signalé en Algérie.

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
For Additional Information or to Request Interviews, Please contact:
Mme Chibout Leila

HPR
Email : chiboutl [at] who.int