Campagne de vaccination contre la rougeole : le Nord-Kivu cible 2,2 millions d'enfants

Kinshasa, 5 décembre 2019 – Environ 2,2 millions d’enfants de 6 mois à 59 mois vont être vaccinés contre la rougeole dans le Nord-Kivu, en République Démocratique du Congo (RDC), où des efforts sont en cours pour lutter contre la deuxième plus grave épidémie de la maladie à virus Ebola au monde, dans un contexte d’insécurité persistante.

La RDC connaît également l’épidémie de rougeole la plus importante et la plus grave au monde, touchant l’ensemble de ses 26 provinces. Depuis le début de 2019, plus de 250 000 cas suspects et plus de 5 000 décès, principalement parmi les enfants de moins de cinq ans, ont été enregistrés.

Cette campagne clôt la deuxième phase de la vaccination préventive de masse et sera suivie d’une troisième et dernière phase dans les dix provinces restantes : Bas Uélé, Équateur, Haut Katanga, Haut Lomami, Haut Uélé, Kasaï Oriental, Lualaba, Maniema, Mongala et Tshuapa. Elle atteindra finalement 18,9 millions d'enfants à travers le pays d'ici la fin de l'année, en particulier ceux qui ont peut-être été oubliés par la vaccination systématique.

“Alors que l’épidémie d’Ebola en RDC a attiré l’attention du monde et que des progrès ont été réalisés pour sauver des vies, nous ne devons pas oublier les autres besoins urgents du pays en matière de santé," a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique. "Cette nouvelle campagne de vaccination vise à protéger les enfants du Nord-Kivu, ainsi que d'autres régions du pays, d'une maladie facilement évitable grâce à un vaccin."

Les faibles taux de vaccination et les niveaux élevés de malnutrition ont contribué à l’expansion de l'épidémie de rougeole et aux taux de mortalité élevés qui en découlent.

Au Nord-Kivu, la vaccination contre la rougeole se déroule dans un contexte volatile, caractérisé par une grande insécurité, en particulier autour de la ville de Beni et du territoire de Masisi.

“Dans le contexte du Nord-Kivu, où la population est très mobile, il est impératif de tendre la main aux voyageurs et de veiller à ce que leurs enfants soient également couverts. Chaque enfant devrait recevoir son vaccin afin qu'il soit bien protégé et puisse grandir en bonne santé," a indiqué le Dr Deo Nshimirimana, Représentant par intérim de l'OMS en RDC.

Cette campagne de cinq jours est mise en œuvre par le Ministère de la Santé avec le soutien de l'OMS et des partenaires et est entièrement financée par Gavi, l'Alliance pour la vaccination.

Le personnel de l’OMS participe aux efforts de coordination déployés par le Ministère de la santé au niveau national et sur le terrain, à la gestion des cas, à la surveillance épidémiologique et au déploiement d’une enquête post-campagne.

"Malheureusement, la rougeole a fait plus de victimes congolaises cette année que le virus Ebola. Nous devons faire mieux pour protéger les plus vulnérables, qui sont souvent aussi les plus difficiles à atteindre. Cette campagne est un pas important dans cette direction," a souligné M. Thabani Maphosa, Directeur général des programmes de pays pour Gavi. "Pour un impact maximal, les campagnes doivent être associées au renforcement des systèmes de vaccination et de santé de routine."

Le renforcement de la vaccination systématique, de la surveillance et de la gestion des cas de rougeole contribuera à mettre fin à la flambée actuelle et à éliminer la rougeole en tant que menace pour la santé publique en RDC.

Le manque de financement entrave les efforts de campagnes réactives. À ce jour, 27,5 millions de dollars US ont été mobilisés. Cependant, une somme additionnelle estimée à 4,8 millions de dollars US est nécessaire pour mener à bien la campagne de vaccination et les activités de réponse telles que la surveillance de la maladie, la gestion des cas et la communication.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
For Additional Information or to Request Interviews, Please contact:
Eugene Kabambi

Emergency Communications Officer
Tel : +243 81 715  1697
Office : +47 241 39 027
Email: kabambie [at] who.int

Collins Boakye-Agyemang

Communications and marketing officer
Tel: + 242 06 614 24 01 (WhatsApp)
Email: boakyeagyemangc [at] who.int