Publications

Le Programme de transformation, série 3 – Une capacité accrue à faire face aux flambées épidémiques dans la Région africaine de l’OMS – Leçons tirées des flambées de fièvre jaune en République d’Angola et en République démocratique du Congo

Le Programme de transformation, série 3 – Une capacité accrue à faire face aux flambées épidémiques dans la Région africaine de l’OMS – Leçons tirées des flambées de fièvre jaune en République d’Angola et en République démocratique du Congo

Le Programme de transformation du Secrétariat de l’Organisation mondiale de la Santé dans la Région africaine 2015-2020, ambitionne de bâtir « l’OMS que le personnel et les partenaires appellent de leurs vœux ». Ces cinq dernières années, la Région africaine de l’OMS a déployé des efforts concertés en vue de l’édification d’une organisation visionnaire, proactive, capable derépondre aux attentes, axée sur les résultats, transparente, responsable et dotée des ressourcesappropriées. Les États Membres, les partenaires de développement, les donateurs et les autres parties prenantes œuvrent de concert avec l’OMS à la mise en œuvre de ce programme. Je leur en suis sincèrement reconnaissante.

La mise en œuvre du Programme de transformation, lancée en 2015, a coïncidé avec l’adoption des objectifs de développement durable. L’objectif 3 de développement durable vise tout particulièrement à permettre à tous de vivre en bonne santé et [à] promouvoir le bien-être de tous à tout âge. Le Secrétariat de l’OMS dans la Région africaine a saisi cette occasion pour donner une forme concrète à son Programme de transformation en élaborant ce que l’on a appelé le Programme de transformation de la santé en Afrique 2015-2020 : une vision pour la couverture sanitaire universelle. Ce document sert de cadre stratégique pour orienter la contribution de l’OMS à la plateforme du développement durable en Afrique. L’objectif de ce cadre stratégique est de garantir l’accès universel à un ensemble de services de santé essentiels dans tous les États Membres de la Région et partant, d’assurer la couverture sanitaire universelle, en éliminant autant que possible les obstacles financiers, géographiques et sociaux à l’accès aux services.