Second mandat de la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique : le renforcement de la couverture sanitaire universelle comme axe prioritaire

Second mandat de la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique : le renforcement de la couverture sanitaire universelle comme axe prioritaire

Brazzaville, 3 février 2020 - Le Conseil exécutif de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a officiellement nommé, aujourd'hui, Dr Matshidiso Moeti pour un second mandat consécutif de cinq ans à la tête de la Région africaine de l’organisation. Dr Moeti s'est engagée à travailler à l'accélération des efforts régionaux pour la réalisation de la couverture sanitaire universelle.

« Je suis très honorée d'avoir été nommée pour un second mandat en tant que Directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique et je tiens à vous remercier de la confiance que vous m'avez témoignée », a déclaré Dr Moeti. « Alors que l'Afrique est de plus en plus confrontée à la double charge des maladies, les cinq prochaines années seront cruciales pour la santé publique, car elles permettront de jeter des bases solides pour inverser la tendance ».

« Cela ne sera possible que si nous accélérons l'action visant à atteindre une couverture sanitaire universelle dans la Région africaine, en veillant à ce que personne ne soit privé de soins de santé pour des raisons de coût trop élevé, de qualité trop faible, d'obstacles géographiques ou autres », a déclaré Dr Moeti.

Au début de son premier mandat en 2015, Dr Moeti avait mis en place le programme phare régional de couverture sanitaire universelle, visant à promouvoir des actions nationales concrètes, pour garantir à chacun, un accès aux soins dont il a besoin sans difficultés financières. Par ailleurs, en février 2019, les chefs d'État africains, lors du sommet annuel à Addis-Abeba, ont lancé une initiative visant à accroître les investissements dans le domaine de la santé, afin de parvenir à une couverture sanitaire universelle.  

Le continent reste confronté à d'importants défis en matière de santé. Cependant, des progrès sont réalisés, par exemple, dans le renforcement des systèmes de santé, la lutte contre les maladies et l'amélioration de la santé des populations. Les politiques de lutte contre le tabagisme, la mise à disposition de vaccins pour la prévention du cancer du col de l'utérus et du paludisme de même que les initiatives conjointes visant à fournir des médicaments à un prix abordable font partie des efforts récents des États membres pour alléger la charge des maladies.

Au cours de son premier mandat, Dr Moeti avait promis de travailler à la transformation du bureau régional afin d'en améliorer la responsabilité et l'efficacité. Depuis, elle est reconnue pour avoir amélioré la responsabilité financière de l'OMS dans la région. À l'avenir, Dr Moeti a promis de veiller à ce que l'OMS dans la Région africaine continue à être redevable en déployant le personnel adéquat ayant les capacités et les compétences nécessaires pour soutenir les États membres.   

En outre, elle s'attachera à accroître les investissements dans l'innovation, notamment en encourageant les initiatives de santé numérique, en travaillant davantage pour que les communautés aient un meilleur accès aux interventions vitales, telles que la vaccination, et en soutenant les efforts des États membres pour relever les défis sanitaires difficiles.

« Il faudra tout un village pour réaliser ce que nous visons et je suis reconnaissante pour la collaboration franche et solidaire que nous entretenons avec nos États membres de même qu’avec nos nombreux partenaires », a déclaré Dr Moeti. 

Dr Moeti est une ancienne dans le domaine de la santé publique, avec plus de 35 ans d'expérience obtenue sur le plan national comme international. Elle a rejoint le Bureau régional de l'OMS pour l'Afrique en 1999. Elle y a occupé les fonctions de directrice régionale adjointe, d’assistante au directeur régional, de directrice du programme des maladies non transmissibles, de représentante de l'OMS au Malawi, de coordinatrice de l'équipe de soutien inter-pays pour les pays du Sud et de l'Est de l’Afrique et de conseillère régionale pour le VIH/sida. 

Elle est réputée pour avoir dirigé l'initiative "3 millions d'ici 2005" de l'OMS dans la Région africaine au plus fort de l'épidémie de sida, ce qui a permis d'accroître considérablement l'accès aux médicaments antirétroviraux pour les personnes vivant avec le VIH. Grâce à son leadership, la Région africaine n'a plus connu de cas de poliomyélite sauvage depuis plus de trois ans et la Dr Moeti est déterminée à faire en sorte que la Région soit certifiée exempte de poliomyélite sauvage d'ici la fin juin 2020. 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
For Additional Information or to Request Interviews, Please contact:
Collins Boakye-Agyemang

Communications and marketing officer
Tel: + 242 06 614 24 01 (WhatsApp)
Email: boakyeagyemangc [at] who.int