LUTTE CONTRE LE PALUDISME : L’OMS RENFORCE LES CAPACITES DE SURVEILLANCE DE 24 PAYS FRANCOPHONES

Le Représentant de l’OMS au Cameroun, le Docteur Jean-Baptiste Roungou, a présidé la cérémonie d’ouverture le 12 décembre 2017, en présence des points focaux des bureaux inter pays paludisme de l’Afrique de l’ouest, de l’est et australe, et du centre. Ce sont donc dix pays d’Afrique Centrale: Angola, Burundi, Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, RCA, RDC, Tchad, Sao Tomé et Principe ; deux pays relevant de la zone Inter pays Afrique de l’Est et australe, à savoir les Comores et Madagascar ; douze pays d’Afrique de l’Ouest : Algérie, Bénin, Burkina-Faso, Cabo-Verde, Côte d’ivoire, Guinée, Guinée Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, et Togo qui se sont retrouvés pour ces assises. Les points focaux paludisme au niveau des bureaux de l’OMS de ces mêmes pays étaient également présents. En ouvrant les travaux, le Représentant de l’OMS, le Docteur Jean-Baptiste Roungou a rappelé que la surveillance du paludisme a été retenue comme un pilier essentiel dans le combat contre cette maladie par la Stratégie Technique Mondiale de l’OMS pour la lutte contre le paludisme qui couvre la période 2016-2030. Il a souligné qu’un système de surveillance solide est essentiel pour garantir que les décisions prises en matière de lutte contre cette maladie s'appuient sur des données probantes. Pendant les cinq jours qu’ont duré les assises, les participants ont été formés sur l’utilisation des outils de traitement, la compilation, l’analyse et l’utilisation des données de surveillance du paludisme. Les résultats attendus de l’atelier prévoient : - La mise à jour sur les concepts clés de surveillance du paludisme y compris la détection précoce et de contrôle des épidémies de paludisme ; - Le renforcement des compétences des participants en matière de compilation, analyse et utilisation des données sur les indicateurs clés de surveillance du paludisme, y compris l’utilisation des logiciels de cartographie QGIS ; - La mise à jour des courbes de tendances sur les indicateurs clés de surveillance y compris la cartographie du risque de paludisme ; - L’élaboration d’un plan de renforcement des systèmes de surveillance sur la base des résultats d’une évaluation rapide. L’atelier s’est déroulé avec l’encadrement des responsables en charge du paludisme des équipes Inter pays. Il s’agit pour l’Afrique Centrale du Docteur Spes Ntabangana, pour l’Afrique de l’Ouest du Docteur A.K. Tfeil, et pour l’Afrique australe et du Sud, du Docteur Gausi Khoti et du Dr Maru Aregawi Weldedawit, responsable du suivi évaluation au Programme Mondial de lutte contre le paludisme de l’OMS.
Cliquez sur l'image pour l'agrandir
For Additional Information or to Request Interviews, Please contact:
Mme Barbara Etoa

NPO/HIP
E-Mail : etoankonob [at] who.int