L’OMS soutient le projet de renforcement des services de santé avec l’appui financier de l’Alliance mondiale pour la Vaccination (GAVI)

Brazzaville 26 juillet 2017 - Le bureau de la Représentation de l’Organisation mondiale de la Santé au Congo a servi de cadre, ce 26 juillet 2017, à la cérémonie de remise des équipements médico-hospitaliers par l’OMS/Congo au ministère de la santé et de la population.

 

Ces équipements sont destinés à renforcer une quarantaine de districts sanitaires en vue de promouvoir les activités inhérentes à la vaccination.

Au cours de cette cérémonie qui s’est déroulée en présence du Représentant résident de l’UNICEF, des membres du personnel de l’OMS/Congo et des cadres et agents du Ministère de la santé et de la population, a été essentiellement marquée par deux allocutions, respectivement prononcées par le Dr Fatoumata Binta Tidiane Diallo, Représentant résident de l’OMS au Congo, et la Ministre de la santé et de la population, Madame Jacqueline Lydia Mikolo.

Souhaitant la bienvenue aux cadres participants à la cérémonie, Dr Diallo a situé l’évènement en précisant que suite à l’engagement du Congo dans le processus de sortie de l’éligibilité au financement de L’alliance mondiale pour la vaccination (GAVI), le ministère de santé avec l’appui de l’OMS et l’UNICEF a élaboré un projet de renforcement du système national de santé, dont le financement est assuré par GAVI en vue de maintenir les acquis et améliorer la couverture vaccinale.

La cérémonie qui nous réunit ce jour, a indiqué la Représentante de l’OMS au Congo, marque la remise officielle des équipements commandés par l’OMS selon les besoins exprimés par le ministère de la santé et en conformité avec le paquet minimum d’activités attendus pour un centre de santé.

Elle a également rappelé que rappeler les autres composantes du projet sont également avancées dans leur mise en œuvre. « En effet, le PEV a été renforcé avec le recrutement de 4 professionnels ; les cadres des districts sanitaires ont été formés en gestion du PEV (MLM) ; 15 diplômés de santé publique sont en cours de contractualisation pour appuyer les départements sanitaires notamment en matière de surveillance épidémiologique », a souligné Dr Diallo..

La prochaine étape est la réhabilitation de 20 centres de santé intégrés, déjà été identifiés par le ministère de la santé.

Prenant la parole après le geste rituel symbolique de remise des équipements, la Ministre de la santé et de la population s’est félicitée de la nature fructueuse de la coopération entre le Congo et GAVI.

Reprécisant le contexte en droite ligne avec les propos de la Représentante de l’OMS au Congo, elle a rappelé que cette coopération a permis, entre 2003 et 2016, l’introduction des nouveaux vaccins qui ont amélioré de façon significative la couverture vaccinale et ont réduit la morbi-mortalité infantiles liée aux maladies évitables par la vaccination.

« Dans l’optique de renforcer le système de santé national dont la vaccination fait partie intégrale et afin d’améliorer la qualité des soins, le Congo a élaboré un projet de renforcement des services de santé qui a pour entre autres objectifs la réhabilitation, l’équipement des formations sanitaires et le renforcement des capacités des prestataires de santé. C’ers pourquoi, le Congo avec l’appui de GAVI vient d’acquérir par le biais de l’OMS un lot de matériel médico-technique qui servira à équiper une vingtaine de formations sanitaire », a indiqué Madame Mikolo.

Poursuivant son mot de circonstance, la Ministre de la santé a souligné que la santé constitue une priorité pour le gouvernement de la République. Elle a rassuré les partenaires sur l’utilisation à bon escient du matériel reçu et le suivi scrupuleux de sa mise à disposition dans les formations sanitaires ciblées.

La Ministre de la santé a terminé son allocution par des remerciements. « Je ne peux terminer mon propos, a conclu Mme Mikolo, sans remercier l’Alliance Mondiale pour la Vaccination, et les autres partenaires techniques et financiers, les Organisations non gouvernementales nationales qui ne cessent de soutenir le Congo dans tous ces programmes de développement sanitaires ».

Il sied de souligner que ce projet d’une durée de 3 ans, prévoit entre autres, i) Le renforcement des capacités opérationnelles du Programme élargi de vaccination, ii) la réhabilitation et l’équipement des centres de santé intégrés, iii) le recrutement et le renforcement des capacités du personnel. Il couvre les districts sanitaires à faible couverture vaccinale c’est-à-dire avec une couverture inférieure à 70% pour les antigènes de référence, localisés dans 7 départements : Brazzaville, la Bouenza, le Niari, la Cuvette, la Cuvette-Ouest, les Plateaux et la Likouala.

For Additional Information or to Request Interviews, Please contact:
Dr Fatoumata Binta Tidiane Diallo

Représentant de l’OMS/Congo
Email : diallof [at] who.int

Dr Edouard NDINGA

IVD/OMS-Congo
Email : ndingae [at] who.int

M. Boniface BIBOUSSI

Communication et Promotion de la santé
Email : biboussib [at] who.int