Lancement officielle de la Couverture Maladie Universelle au Sénégal

Le Président Macky Sall annonce la création de la Caisse Autonome de Protection sociale Universelle, alimenté par, entre autres, la taxation de produits néfastes pour la santé

En présidant le lancement officiel de la Couverture Maladie Universelle, le 20 septembre 2013 à Dakar, Monsieur Macky Sall, Président de la République du Sénégal, a lancé un appel aux populations du monde rural et aux travailleurs du secteur informel à adhérer massivement aux mutuelles de santé, aux personnes déjà membres d’une mutuelle de santé à régulariser les cotisations des membres de leurs familles. Pour le Chef de l’Etat sénégalais, les mutuelles de santé constituent, pour le moment, la stratégie la plus efficace pour faire bénéficier de la Couverture Maladie Universelle aux 80% de citoyens (monde rural et du secteur informel) qui ne bénéficient d’aucune couverture du risque maladie.

Joignant l’acte à la parole, le Président Macky Sall a remis un chèque de 50 millions de F CFA à chacun des Présidents des Unions régionales mutuelles de santé de 11 régions sur les 14 que compte le Sénégal. Ce financement s’inscrit dans l’appui de l’Etat à l’amélioration de la gouvernance et de la gestion de ces structures de solidarité pour leur permettre d’être plus performantes afin de retenir leurs membres, d’attirer et de fidéliser de nouveaux adhérents.

Encouragés par le geste du Chef de l’Etat, les représentants des mutuelles récipiendaires ont pris l’engagement que « les fonds seront utilisés avec efficience et au profit exclusif de la santé des populations». L’engagement a été pris devant le Président de l’Assemblée nationale, le Premier Ministre, les membres du Gouvernement, le Président du Conseil Economique, Social et Environnemental, le Président de l’Union des Associations d’Elus locaux, le Corps diplomatique, les Représentants des partenaires au développement, des Associations de Handicapés et autres groupes sociaux défavorisés et démunis ainsi que le nombreux public venu assister à la cérémonie de lancement de la CMU.

Plusieurs autres mesures ont été annoncées par le Président de la République. Parmi celles-ci : la création de la Caisse Autonome de Protection sociale Universelle (CAPSU) par le Ministère de l’Economie et des Finances au courant du premier trimestre de l’année 2014, la mise en place de mécanismes de financements innovants faisant appel à la contribution du secteur privé, des collectivités locales, des ONG, des partenaires au développement et à la taxation de produits néfastes pour la santé.

Un plan pluriannuel de mise à niveau des structures de référence sera élaboré et mis en oeuvre par le Ministère de la Santé et de l’Action sociale pour mieux prendre en charge les besoins de santé des Sénégalais et réduire les évacuations sanitaires vers l’étranger. A partir du 1er octobre 2013, la gratuité du ticket de consultation et de l’hospitalisation sera effective pour les enfants de moins de 5 ans dans les structures sanitaires. Toutefois la pyramide sanitaire devra être respectée.

Le Chef de l’Etat sénégalais s’est engagé à mettre à disposition les ressources nécessaires à l’application de ces mesures qui s’inscrivent dans le cadre du Plan stratégique de la Couverture Maladie Universelle 2013-2017, dont l’objectif est de porter la couverture maladie à 75% de la population en 2017.

S’exprimant au nom des Partenaires au développement du secteur santé, le Dr Alimata Jeanne Diarra-Nama, Représentant de l’OMS au Sénégal, a déclaré que les partenaires au développement apporteront l’accompagnement technique et financier nécessaire à la réalisation et à la réussite de la CMU.

Selon le Dr Diarra-Nama, les mesures déjà prises, la gratuité des accouchements et des césariennes, la gratuité des soins aux personnes du troisième âge ainsi que celle à venir concernant les enfants de moins de cinq ans, sont autant d’initiatives qui concourent à alléger le fardeau de la maladie pour les populations, dont environ 80% ne bénéficient pas de couverture sociale.

Après avoir transmis au Ministre de la santé et de l’Action sociale les félicitations des partenaires au développement pour le travail méthodique engagé pour mettre en forme cet ambitieux projet, le

Représentant de l’OMS a salué les fortes incitations qui sont annoncées pour faciliter l’adhésion aux mutuelles de santé y compris pour les familles peu aisées. Elle a suggéré qu’une dose d’obligation soit introduite pour booster le taux de pénétration encore faible, malgré tous les efforts déployés depuis environ une trentaine d’années dans ce domaine.

« La chance du Sénégal c’est que la CMU est une priorité pour le Président de la République, ce qui constitue un atout de taille pour faciliter sa mise en oeuvre, bien que celle-ci nécessitera du temps, des ressources et une conjugaison d’efforts coordonnés d’acteurs, travaillant en parfaite synergie. « Les partenaires au développement considèrent cet engagement au plus haut niveau comme une opportunité sans précédent à partir de laquelle des réformes hardies seront engagées, dont une des plus urgentes est l’amélioration du financement du secteur et de sa productivité », a encore déclaré le Représentant de l’OMS.

Auparavant, le Président de l’Union des Association des Elus locaux (UAEL) a mis l’accent sur l’opportunité que représente l’Acte 3 de la Décentralisation, visant à donner plus de pouvoirs et de ressource aux élus locaux, au profit de la mise en oeuvre de la CMU. Mr Alé Lô s’est engagé, au nom des Président de Conseils régionaux, de Conseils municipaux et de Conseils ruraux, à mobiliser les populations en vue de leur adhésion massive aux mutuelles de santé.

Le Président de l’UAEL a, enfin, lancé un appel aux assureurs à s’engager davantage dans la mutualisation des risques et à faire preuve d’innovation en offrant des produits adaptés à la situation économique des populations vivant en milieu rural et du secteur informel.

Qualifiant la CMU d’action prioritaire de l’Agenda politique et du secteur santé aux niveaux national et international, le Chef de la Cellule d’Appui à la mise en oeuvre de la Couverture Maladie Universelle (CACMU), le Pr S. Boubacar Badiane, a souligné la détermination de tous les professionnels de la santé et des travailleurs sociaux, à tous les niveaux de responsabilité, de toutes les structures et de toutes les régions du Sénégal à oeuvrer à satisfaire les besoins sanitaires et sociaux pressants des populations sénégalaises.

Lancement officielle de la Couverture Maladie Universelle au Sénégal

Cliquez sur l'image pour l'agrandir