Introduction du vaccin polio (VPI) inactivé dans la vaccination de routine

Conakry (Guinée), 14 novembre 2015 (OMS): La Guinée a introduit le vaccin polio inactivé (VPI) dans son Programme de vaccination de routine. La population cible de ce vaccin en 2015 est de 452 076 enfants de 0 à 11 mois. Le budget total pour l’introduction du VPI est d’environ 401 845 dollars américains. L’opération bénéficie de l’appui de l’OMS, de l’Unicef et de l’Alliance mondiale pour le vaccin et l’immunisation (GAVI).

Le VPI à pour principal objectif de maintenir l’immunité contre les poliovirus de type 2. Le plan d’introduction du vaccin polio inactivé dans le pays prend en compte tous les aspects techniques dont, entre autres, la sécurisation des déchets biomédicaux, la surveillance et la gestion des manifestations post-vaccinales indésirables (MAPI.)

Nouveau Plan Stratégique pour l’Eradication de la Poliomyélite

En prenant cette option, la Guinée s’engage dans la mise en œuvre du nouveau Plan Stratégique pour l’Eradication de la Poliomyélite et la phase finale 2013-2018, adoptée en mai 2012 par l’Assemblée mondiale de la Santé. Ce plan décrit une démarche globale pour achever l’éradication et les principales raisons qui sont notamment, la réduction des risques de réintroduction de poliovirus de type 2 ; l’interruption de la transmission en cas de flambées et l’accélération de  l’éradication de la poliomyélite. 

Plaidoyer et engagement

Lors de la cérémonie d’introduction du VPI, le Représentant de l’Unicef, le Représentant adjoint de l’OMS en Guinée et le Ministre de la Santé ont plaidé en faveur de l’engagement de tous, en particulier les communautés pour l’éradication de la poliomyélite et la promotion des activités de vaccination contre toutes les maladies cibles.

En particulier, le Représentant adjoint de l’OMS, le Dr Mamoudou Harouna DJINGAREY a rappelé que «des preuves irréfutables démontrent les avantages de la vaccination comme l’une des interventions de santé les plus efficaces et rentables connue. Une fois à l’abri des maladies évitables par la vaccination, les enfants vaccinés peuvent grandir dans de bonnes conditions et réaliser pleinement leur potentiel», a conclu le Dr DJINGAREY. 

 

_____________________________________________________ 

Pour plus d’informations, veuillez-vous adresser à:

Dr Mohammed BELHOCINE, Représentant de l’OMS en Guinée, Cel : (+ 224) 622 72 68 84    E-mail:  belhocinemo [at] who.int     

Dr Mamoudou Harouna Djingarey, Représentant adjoint de l’OMS, Cel : (+ 224)  624 82 73 86; E-mail: djingareyh [at] who.int

Contacts médias

M. Konaté Issiaga, Promotion de la Santé et Communication, Bureau OMS Guinée, Tel : (+224) 622 59 70 42 ; E-mail:  konatei [at] who.int

Dr Mouctar Kanté, Administrateur Programme élargi de vaccination, Bureau OMS Guinée, Tel : (+224) 622 57 10 81; E-mail:  kandem [at] who.int

Dr Moussa Koné

Administrateur Surveillance des maladies évitables par la vaccination, Bureau OMS Guinée, Tel : (+224) 622 59  70 28 ;  E-mail:  konem [at] who.int

_____________________________________________________

Ci-dessous:

01. L'infirmière administre la première dose de VPI

02. Les mères en première ligne

03. A gauche, le Représentant de l'Unicef en Guinée, Dr Mohamed  Ag Ayoya et à droite, le Ministre

04. Le Représentant adjoint de l'OMS en Guinée, Dr Mamoudou Harouna Djingarey

Cliquez sur l'image pour l'agrandir