EBOLA : Lancement officiel à Kinshasa du Plan stratégique de réponse III pour les six prochains mois en République Démocratique du Congo

KINSHASA, 13 FEVRIER 2019. Le Ministère de la Santé de la République Démocratique du Congo (RDC) a officiellement lancé  à Kinshasa le Plan stratégique de réponse (phase 3) contre l’épidémie de la maladie à virus Ebola qui sévit dans les provinces du Nord Kivu et de l’Ituri (Est du pays) depuis plus de 6 mois maintenant. Bailleurs de fonds internationaux, agences du système des Nations-unies et Organisations non gouvernementales se sont rassemblés le mercredi autour du Ministre de la Santé en vue de mobiliser les fonds nécessaires pour les six prochains mois de l’année 2019. Ce qui permettra de mettre fin à la transmission du virus et arrêter la propagation de la maladie dans d’autres provinces à risque de la RDC ainsi que dans les pays voisins les plus exposés de l'Est du pays.

La RDC a donc besoin de plus de 147 millions de dollars américains pour continuer à faire face à cette épidémie qui survient ‘‘dans un contexte sécuritaire instable et dans une zone à forte densité de la population urbano-rurale avec une intense mobilité’’, a déclaré le ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga, en ouverture de cette réunion du lancement de SRP3. Il a vivement remercié tous les partenaires pour leur ‘‘contribution antérieure à cette riposte coordonnée’’.

Aux besoins urgents liés à la gestion et au contrôle de cette épidémie qui a déjà touché, (à la date du 12 février 2019) un total cumulé de 823 personnes dont 517 décès, s'ajoute la mobilisation de nouveaux partenaires pour obtenir leur engagement efficace sur le plan financier.  ‘‘Connaissant les nombreux défis auxquels nous sommes déjà confrontés sur le terrain, Il ne faudrait pas que le manque de fonds devienne un autre défi pendant que nous livrons le combat contre ce virus mortel,’’ a insisté le Dr Deo Nshimirimana, Représentant ad intérim de l’OMS en RDC.

Rappelant l’ampleur des besoins dans le contexte sécuritaire imprévisible et volatile de cette partie (Est et Nord-Est) du pays en proie à l’épidémie d’Ebola, le Dr Nshimirimana a salué la disponibilité des bailleurs pour avoir mis à disposition de l’OMS le financement adéquat dans le fonds de contingence pour les situations d'urgence (CFE). ‘‘Votre appui financier a été crucial et a permis, non seulement de mobiliser rapidement du personnel et de la logistique dans les heures et les jours qui ont suivi l'annonce de l'épidémie, mais aussi à poursuivre nos activités le temps que les autres aides additionnelles deviennent disponibles,’’ a-t-il dit. Ce financement initial, issu du fonds de contingence de l’OMS et déjà injecté dans les opérations en cours, ‘‘est maintenant à un niveau extrêmement bas et nécessite un réapprovisionnement urgent,’’ a plaidé le Représentant ad intérim de l’OMS en RDC.

Les différents partenaires présents à cette rencontre ont tour à tour pris la parole pour féliciter le gouvernement de la RDC et tous les autres intervenants pour les progrès réalisés jusqu’ici dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola. Ils ont également salué la qualité de ce plan (SRP3), plus particulièrement son cadre de mise en œuvre et de redevabilité. Ils ont aussi réaffirmé leur engagement renouvelé pour mobiliser de nouvelles ressources afin de maintenir le cap jusqu'au bout et de mettre fin à cette épidémie.

FIN - 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
For Additional Information or to Request Interviews, Please contact:
Eugene Kabambi

Emergency Communications Officer
Tel : +243 81 715  1697
Office : +47 241 39 027
Email: kabambie [at] who.int