Lancement des travaux de la réunion annuelle des gestionnaires des Programmes nationaux Élargis de Vaccination de l’Afrique centrale

Bujumbura, le 15 octobre 2019 : Lancement des travaux de la réunion annuelle des Gestionnaires des Programmes Elargis de Vaccination des pays de l’Afrique Centrale. Cette réunion qui durera trois jours, est l’occasion pour les acteurs de la vaccination venus des 10 pays de sous la région Afrique Centrale, d’échanger et de partager les expériences et défis relatifs aux prestations liées à la vaccination.

Organisée conjointement par l’Organisation Mondiale de la Santé et l’Unicef, la réunion vois la participation d’une soixantaine d’experts (OMS/Unicef/Ministère de la Santé) en provenance de l’Angola, du Cameroun, du Congo, du Gabon, de la Guinée Equatoriale, de la République Centrafricaine, de la République Démocratique du Congo, du Tchad, de Sao Tomé Principe et  du Burundi. Prennent part aussi à cette rencontre, les délégués des partenaires de la vaccination dont le Secrétariat de GAVI- Alliance, la Croix-Rouge, ainsi que le Centre pour le Contrôle des Maladies (CDC).

Lors de la cérémonie de lancement, le Représentant de l’Unicef, M. Jeremy Hopkins, prenant la parole au nom des partenaires du Burundi est revenu sur les objectifs de cette rencontre en précisant que : « L’activité qui nous réunira ces trois jours à venir, a essentiellement pour but de discuter des progrès et défis des pays pour atteindre les cibles du plan stratégique régional sur la vaccination, échanger les expériences de bonnes pratiques et stratégies novatrices. »

Au cours de cet atelier, les participants auront aussi à identifier les grands obstacles qui empêchent d’atteindre tous les enfants, plus particulièrement les plus vulnérables, afin leur apporter des réponses et des interventions appropriées. « Nos enfants, qui qu’ils soient et où qu’ils se trouvent, ont besoin d’être protégés car c’est un droit », a déclaré le Dr. Joselyne NSANZERUGEZE, Assistante du Ministre de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida dans son discours d’ouverture. « Cette réunion de partage des expériences et bonnes pratiques, permettra donc d’apprendre des uns et des autres les bonnes pratiques afin que tous les enfants soient atteints et reçoivent les services complets de vaccination. », a-t-elle poursuivi.

Le Dr. Norbert NGENDABANYIKWA, Point Focal PEV au sein de l’équipe Inter pays de l’OMS pour l’Afrique Centrale, a rappelé aux participant que le but ultime de la vaccination reste l’élimination des maladies. En prenant exemple sur l’année 1979 avec l’élimination de la Variole, il a exhorté les participants à redoubler d’efforts en ayant dans leur viseur l’élimination d’autres maladies : « Après 1979, il est temps d’atteindre d’autres étapes significative dans l’élimination des maladies évitables par la vaccination », a-t-il déclaré en substance.

Différents interlocuteurs ont donné des communications sur des sujets variés, allant de la situation de l’épidémie de la rougeole à l’engagement communautaire, en passant par le Plan GAVI 2021-2025, la gestion des données ainsi que le nouvel outil en ligne pour la revue par les pairs des rapports conjoints Gouvernement-OMS-UNICEF, outil intitulé e-JRF.

Durant les trois jours de la réunion, les participants auront à discuter des progrès réalisés et des défis à relever par leurs pays pour atteindre les cibles du plan stratégique régional pour la vaccination. Cette réunion servira aussi de plateforme pour discuter des défis de l’élimination des maladies qui refont surface, tel que la rougeole qui depuis plusieurs mois fait des ravages en République Démocratique du Congo notamment.

Afin de rendre les échanges intenses, efficaces et fructueux, l’assemblée a adopté pour cette année la méthodologie du « Forum ouvert », dont l’un des principes est de laisser le libre choix aux participants d’identifier de manière spontanée les sujets sur lesquels seront focalisés les débats à partir desquels sortiront des propositions de stratégies susceptibles d’apporter des solutions aux performances de du PEV en Afrique Centrale. Cette méthodologie a permis aux participants de mettre sur l’agenda des thématiques pertinentes qui ont conduits aux travaux des forum ouverts « 1 et 2 » pour cette première journée.

Les participants ont ainsi proposé vingt thèmes et ont formés des groupes de travail, chaque participant rejoignant le groupe de travail en fonction de l’intérêt porté à tel ou tel autre thème. Les thèmes portaient notamment sur la vaccination (y compris l’introduction de nouveaux vaccins et le renforcement de la vaccination de routine), la gestion des données et la surveillance, la gestion des ressources humaines, le financement de la vaccination, y compris dans les pays « non GAVI », et bien d'autres.

Les principaux résultats attendus à l’issue de cette réunion, restent l’adoption de stratégies et d’activités pertinentes à mettre dans le plan d’action 2020 de chaque pays. Les stratégies à décliner comprennent aussi les appuis techniques éventuels requis, pour de produire des résultats substantiels dans le domaine de la vaccination.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
For Additional Information or to Request Interviews, Please contact:
Dr. Denise NKEZIMANA
Point focal communication
Bureau de la Représentation au Burundi
Boulevard de l’Uprona, Rohero I
BP 1450 Bujumbura
Tél. +257 79 58 76 47
nkezimanad [at] who.int
Dismas Junior BIRARONDERWA

Communications Consultant, WHO Burundi
Email: bijunior2000 [at] yahoo.fr
Tel. +257 79 47 98 98