Dosso : Atelier National sur la cartographie des risques sanitaires et des vulnérabilités avec l’outil STAR

Le 9 septembre 2019 s’est ouvert l’atelier national sur la cartographie des risques sanitaires et des vulnérabilités avec l’Outil Stratégique d'Evaluation du Risque appelé outil STAR (Strategic Tool of Assessment Risk).

Cet atelier, qui est une des principales recommandations de l’évaluation externe conjointe du Règlement Sanitaire International réalisée à Niamey en juillet 2018, s’est tenu dans la ville de Dosso avec la participation des cadres centraux des ministères de la santé, , de l’environnement, de l’élevage, de l’Intérieur (Protection Civile), des Mines, de l’Action Humanitaire et gestion des catastrophes, des transports (Service météorologie), de l’agriculture, de la Haute Autorité  de l’Energie Atomique, ainsi que les agences du SNU (OICHA, OIM, FAO et PAM), les ONG Internationales, et les laboratoires de recherche. Il avait pour objectif principal d’améliorer la préparation aux situations d’urgence et la gestion des risques.

Dans son mot d’ouverture, l’Inspecteur Général des Services du MSP représentant le Ministre de la Santé Publique, Dr Mai Moctar Hassane, a souligné « Le Niger est confronté régulièrement à des situations d’urgence, d’où l’importance de cet atelier qui nous permettra d’obtenir des informations consensuelles basées sur des données factuelles et des avis d’experts, le tout dans le cadre d’une approche ‘’une seule santé’’. »

La gestion des risques est essentielle pour protéger les personnes contre les effets des urgences et des catastrophes sur la santé et pour atteindre la sécurité sanitaire, la couverture sanitaire universelle. Ce qui justifie la création de cet outil d’évaluation des risques par l’OMS et sa mise à disposition aux pays pour permettre de dresser le « profil rapide » des risques dans le pays.

« Cet exercice est d’une importance capitale pour le pays car il répond à la stratégie régionale africaine de gestion des risques de catastrophe pour le secteur de la santé qui exhorte les États Membres à renforcer ce domaine en évaluant et en cartographiant les risques et les vulnérabilités du point de vue du secteur de la santé. » a rappelé la Chargée de Programme Urgences Sanitaires au bureau OMS Niger, Dr Sama Kanembe.

Les résultats de cet atelier qui a duré 5 jours seront utilisés pour la planification, la mise en œuvre et le suivi des programmes de préparation aux situations d’urgence, notamment l’élaboration du plan multirisques du Niger.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir