Processus graduel d’amélioration des laboratoires en vue de leur accréditation : L’OMS assiste les pays d’afrique de l’ouest en vue de combler les gaps

Abidjan (Côte d’Ivoire), 21 septembre 2016 – La réunion régionale sur le renforcement de la mise en œuvre du Processus graduel d’amélioration des laboratoires en vue de leur accréditation a ouvert ses travaux à Abidjan, le 21 septembre 2016, en présence des représentants de huit pays de la sous-région ouest-africaine. Cette réunion vise essentiellement à sensibiliser et informer les pays participants sur l'initiative et le processus d’amélioration de la qualité des laboratoires vers l'accréditation.

Au nom de la Ministre ivoirienne de la santé et de l’hygiène publique, le Prof. Kouassi Dinard, Directeur Général de l’Institut national de santé publique (INSP) a rappelé le rôle important du laboratoire dans le système de santé. « La disponibilité effective et la capacité fonctionnelle d’un laboratoire est aujourd’hui incontournable dans nos systèmes de santé face à l’émergence de toutes ces maladies, notamment les maladies à potentiel épidémique afin de pouvoir rendre des diagnostics exacts nécessaires pour leur prise en charge efficace. Il est donc indéniable que la gestion de qualité dans nos laboratoires est donc de rigueur et constitue un élément capital », a-t-il souligné. La réunion permettra d’envisager comment améliorer cela dans les pays avec la mise en œuvre du programme SLIPTA de l’OMS. Il a enfin, encouragé les participants à en tirer le meilleur profit, « pour définir les voies et moyens de faire de nos laboratoires des références dans notre région africaine, notamment pour la zone francophone ».

Avant le représentant de la Ministre de la santé, le Docteur Seydou Coulibaly, Représentant par intérim de l’OMS, était lui aussi revenu sur le caractère essentiel et fondamental du laboratoire dans tous les programmes de surveillance et de lutte contre la maladie. « Les laboratoires jouent un rôle capital parce qu’ils fournissent des informations sûres qui contribuent à la prise de décision dans le cadre du Règlement Sanitaire International et à l’orientation des interventions de santé publique, aussi, l’accréditation d’un laboratoire contribue-t-elle sérieusement à l’amélioration de la qualité de ses résultats de diagnostic », a-t-il dit. « Il existe actuellement en Afrique très peu de laboratoires accrédités, et la plupart d’entre eux appartiennent au secteur privé ou à des organismes de recherche internationaux. Le processus d’accréditation exige la conformité à des conditions rigoureuses qui ne sont généralement pas remplies par la plupart des laboratoires de santé publique en Afrique », a-t-il ajouté. 

Ce sont toutes ces raisons qui ont poussé l’OMS à lancer le Processus graduel d’Amélioration de la Gestion de la Qualité aux  Laboratoires en vue de l'accréditation dans la Région Africaine (SLIPTA pour ‘Stepwise Laboratory Quality Improvement Process Towards Accreditation’ en Anglais) dans le but d’appuyer les pays dans leurs efforts de renforcement des systèmes nationaux de laboratoire. Il s’agit d’un processus mis en place en vue d’aider les pays à améliorer progressivement les systèmes de gestion de la qualité des laboratoires de référence vers l’accréditation suivant la norme internationale ISO 15189. 

La réunion qui vient de s’ouvrir va durer jusqu’au 23 septembre 2016. Des recommandations sont attendues pour faire avancer le processus de la démarche qualité en vue de l’accréditation des laboratoires de référence dans les pays d’Afrique de l’Ouest.

_________________________________

Pour plus d’information, prière contacter :

Contact technique

Dr Coulibaly O. Seydou, Représentant ai de l’OMS en Côte d’Ivoire, Tel : 22517204, E-mail : coulibalyse [at] who.int  

Dr Bissouma-Ledjou Tania, Chargé du système de santé, Tel : 22517228, Cel : +225 54 080 808, E-mail : bissoumaledjout [at] who.int  

Dr Ndihokubwayo, Jean-Bosco, Chargé des systèmes de laboratoire, E-mail : ndihokubwayoj [at] who.int 

Dr Sheick Oumar Coulibaly, Chargé des normes et règlementations des moyens diagnostiques, E-mail: coulibalysh [at] who.int 

Contact media

M. Koné Souleymane, Chargé de Communication, tel : 22517222, Cel/ 07148393 - E-Mail : koneso [at] who.int


_________________________________

Photo 1 Les participants de 8 pays étaient présents à l'ouverture des travaux

Photo 2 Le représentant du Ministre à gauche, et le Représentant de l'OMS, à droite

Photo 3 Photo de groupe des participants et des officiels

 

Click image to enlarge