Les points focaux de la nutrition de l’OMS renforcent leurs capacités sur la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère

Le Bureau régional de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l'Afrique a organisé du 25 au 30 septembre 2017 à Lomé au Togo, un atelier de renforcement de capacité des points focaux de nutrition de 17 bureaux de pays (Benin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Congo, Comores, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, RCA, RDC, Sénégal, Sao Tomé et Principe, Tchad, Togo) sur la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère. L’encadrement de l’atelier a été assuré par des experts en nutrition du Bureau régional, de l’équipe d’appui inter pays de l’OMS pour l’Afrique de l’Ouest et des bureaux de pays de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Sénégal, du Tchad et du Togo.

L’objectif visé par cet atelier de formation était de rendre capable les points focaux de la nutrition des bureaux de pays de l'OMS de soutenir les États membres dans la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère, tant en routine que dans les situations d’urgence, de renforcer le travail d’équipe et la collaboration inter-pays, de tester les outils didactiques génériques de l'OMS actualisés en 2016.

 Les sessions théoriques et les exercices pratiques conduits au Centre hospitalo-universitaire (CHU) Sylvanus Olympio de Lomé ont permis aux facilitateurs de renforcer leurs capacités en facilitation, aux apprenants de maîtriser la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère, d’améliorer le circuit des malnutris dans le service des urgences et en hospitalisation du CHU Sylvanus Olympio et de réviser les outils didactiques.

Pour information, la malnutrition aiguë sévère multiplie par 9 le risque de la mortalité chez les enfants et représente 45% de la mortalité des moins de cinq ans. Dans la Région Africaine, les indicateurs sur la malnutrition aiguë sont alarmants. En 2016, 14 Millions d’enfants de moins de 5 ans ont été atteints de malnutrition aiguë selon les estimations publiées par l’UNICEF, l’OMS et la Banque Mondiale. Au Togo le taux d’émaciation s’élève à 6,7% soit 76 547 enfants d’après l’enquête démographique et de santé 2013-2014.

Pour de plus amples informations et toute demande de renseignements, veuillez contacter :

Dr Koko Lawson-Evi, FHP, e-mail: lawsonevik [at] who.int 

Mr Komi Hotowossi, CAM, e-mail: hotowossik [at] who.int 

Click image to enlarge