Renforcement du système de santé et appui aux urgences : le Représentant de l’OMS à Makary et Fotokol dans la Région de l’Extrême Nord

Le Représentant de l’OMS, le Docteur Jean-Baptiste Roungou, s’est rendu dans les villes de Makary, Fotokol et Kousseri dans la Région de l’Extrême Nord entre le 19 et le 25 juillet 2017. A Makary, il a effectué la visite du chantier de l’hôpital du district de santé, dont l’OMS réfectionne le bloc opératoire. A la fin des travaux, l’hôpital de District de Makary disposera d’un bloc opératoire entièrement rénové, équipé et disposant de la technologie moderne.

Le déplacement pour Fotokol avait pour objet l’évaluation des travaux à effectuer au Centre Médical d’Arrondissement. La visite a permis de constater que la toiture endommagée par le vent a conduit à la fermeture de certains services du CMA.

Ces deux structures de santé situées dans le Département du Logone et Chari, Région de l’Extrême-Nord, relèvent des zones frontalières au Nigéria, où l’insécurité due aux attaques de la secte Boko Harem perturbe gravement les activités de santé.

Lors de la rencontre de débriefing avec le Préfet du Logone et Chari, Monsieur Albert Mekondane, le Docteur Jean-Baptiste Roungou a rappelé que ces travaux de réhabilitation et de réfection entraient dans le cadre d’un vaste programme de renforcement du système de santé dans les zones d’urgence, pour lequel le Ministre de la Santé Publique avait demandé l’appui de l’OMS.

Dans ce sens, l’hôpital Régional de Garoua a été doté de 3 salles d’opérations entièrement équipées. L’hôpital de Makary sera complètement réfectionné et équipé à la fin du mois d’août, avec un bloc opératoire complet ; les équipements destinés au CMA de Fotokol sont déjà en grande partie commandés.

Le Représentant de l’OMS a ensuite souligné la préoccupation qui pèse sur les interventions de santé de masse notamment dans les districts de santé frontaliers avec le Nigéria, ceci dans le contexte de la riposte à l’épidémie de poliomyélite déclarée dans les pays du Bassin du Lac Tchad. Il a relevé la nécessité de renforcer la surveillance à travers les structures communautaires comme  les comités de vigilance,  et d’aider à l’organisation et la tenue des activités de vaccination intensifiées qui seront organisées avec l’appui des équipes de l’OMS.  Le Préfet s’est dit rassuré par le discours et les actions de l’OMS, et par le bon travail que l’Organisation fait sur le terrain. Il a promis tout le soutien des autorités administratives à ces actions.

Au cours de son séjour, le Représentant de l’OMS qui résidait avec son équipe à Ndjamena au Tchad pour raisons sécuritaires, a rendu une visite de courtoisie au Représentant de l’OMS au Tchad le Docteur Jean-Bosco Ndihokubwayo. Les deux responsables ont échangé sur les voies et moyens d’améliorer les activités de vaccination, notamment dans les îles, et exploré les possibilités de renforcer leur collaboration. Le Représentant de l’OMS a également rencontré l’Adjoint au Sous-Préfet de Makary, et tenu des séances de travail avec l’équipe du bureau de terrain de Kousseri, forte de 6 personnes. Le plan de travail et toutes ses activités ont été passés au crible, les aspects sécuritaires examinés à la loupe, l’environnement de travail discuté et des solutions immédiates apportées. Le Dr Roungou a réconforté ces personnels qui travaillent dans un environnement difficile, et leur a rappelé de respecter à la lettre les consignes de sécurité.

Click image to enlarge
For Additional Information or to Request Interviews, Please contact:
Dr Jean-Baptiste Roungou

WR
E-mail: wcoafcm [at] who.int

Dr Emmanuel Douba Epée

NPO /DPC
E-Mail : doubaem [at] who.int

Mme Asta Monglo

Bureau de terrain OMS à Kousseri
E-Mail : astaime2000 [at] yahoo.fr

Mr Biloa Alain

NPO/LOG
E-MAIL: biloaa [at] who.int

Mme Barbara Etoa

NPO/HIP
E-Mail : etoankonob [at] who.int