Le Ministère de la Santé Publique fait la dissémination du Manuel des procédures pour la référence contre référence

Afin de  faire face à  l’impérieuse nécessité de disposer d’un système de référence et de contre référence performant pour améliorer la qualité des soins de santé  centrés sur la personne, le Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida a organisé ce 26 Août 2016, un atelier de dissémination d’un manuel national des procédures de gestion du système de référence et contre référence à l’intention des responsables de santé du niveau central, provincial, district sanitaire et des  chargés des hôpitaux de district et de référence. Le manuel a été développé et reproduit avec l’appui technique et financier de l’OMS.

L’atelier a été solennellement ouvert par le Directeur Général des Services de Santé et de lutte contre le Sida, le Dr Isaac MINANI et le Délégué du Représentant de l’OMS au Burundi, Dr Alphonse CIZA. 

Dans son allocution, le Délégué du Représentant de l’OMS a rappelé que la plupart des décès maternels enregistrés  dans les formations hospitalières  sont consécutifs aux  évacuations tardives du niveau périphérique par manque  de dispositifs performants de référence et contre référence. Cette situation est susceptible d’annihiler tous les efforts  visant à assurer l’accès universel aux soins obstétricaux et l’amélioration de la survie de la mère et du nouveau-né, grâce à un continuum des soins attendus   par la population,  et compromet la redevabilité envers les usagers.

Dans son discours d’ouverture de l’atelier, le Directeur Général des services de santé et de la lutte contre le Sida a souligné que le présent manuel constitue un outil essentiel dans la gestion des urgences vitales et fait suite aux recommandations d’une des revues annuelles conjointe du secteur de la santé.  Il a en outre rappelé que l’utilisation correcte de cet outil particulièrement par le niveau opérationnel va contribuer à l’amélioration de la qualité des soins dans le cadre de la stratégie mondiale de prestations des services intégrés et centrés sur la personne.

 Il a insisté sur les grands piliers du dit manuel des procédures  qui tournent au tour (1) du circuit du malade, (2) du paquet  minimum de soins par niveau, (3) des outils de référence et contre référence, (4) du transport des cas d’urgence, (5) des moyens de communication, (6) de la stratégie managériale de référence et contre référence ainsi que (7) du cadre de mise en œuvre et de suivi évaluation de ce système.  Lors de cet atelier, les participants ont pu discuter des défis et des stratégies de mise en œuvre.

Cet atelier  a regroupé 117 participants venus de 18 provinces sanitaires, 46 districts de santé et de différents  hôpitaux  à  tous les niveaux.

__________________________________________

Pour plus d'informations, prière de contacter:

NKEZIMANA Denise,  nkezimanad [at] who.int

Click image to enlarge