Célébration de la Semaine Africaine de Vaccination (SAV) édition 2017 : «les vaccins protègent tout le monde, faites-vous vacciner !»

A l’instar des autres pays de la région Africaine, le Niger célèbre chaque année la Semaine Africaine de Vaccination qui est une grande opportunité pour booster le programme de vaccination du pays. Cette édition, sous le slogan de « populations vaccinées, populations en bonne santé », le thème choisi par l’OMS est « les vaccins protègent tout le monde, faites-vous vacciner ! »

Comme l’année dernière, pour cette année 2017 aussi, une des huit régions du pays a été ciblée pour abriter cette cérémonie et profiter ainsi de l’apport de cette activité pour améliorer la vaccination de routine. La région de Maradi, une des plus grandes du pays avec 9 districts sanitaires a été choisie du fait de sa grande population, du nombre d’enfants non vaccinés et du besoin d’appui au programme surtout en matière de sensibilisation et de plaidoyer.

En effet, la région de Maradi, sur la base des performances de l’année 2016, a été identifiée comme celle ayant le plus grand nombre d’enfants non vaccinés (plus de 8000 enfants au Penta3 et plus de 24000 enfants au VAR). Ainsi, le choix de cette région a permis de mettre à profit cette opportunité pour renforcer les stratégies de vaccination, faire un plaidoyer auprès des autorités, des leaders traditionnels et religieux, et rattraper le maximum d’enfants non vaccinés.

Il faut rappeler que la SAV, qui est un événement qui dure une semaine, vise à accroître la sensibilisation du public sur l’importance de la vaccination ainsi que sur la demande de vaccination par les communautés, améliorer l’accès des populations à haut risque et des zones difficiles d’accès, et plaider pour la mobilisation des ressources destinées à la vaccination.

Plusieurs activités ont été organisées par la région de Maradi, à commencer par les rencontres de plaidoyer et de sensibilisation aussi bien au niveau de la région sous la Présidence du Secrétaire Général du Gouvernorat qu’au niveau des districts sous la Présidence des Préfets des départements. « Nous sommes honorés que cette année l’attention soit focalisée sur les districts de Maradi pour organiser la Semaine Africaine de Vaccination. C’est une occasion pour nous de discuter de nos problèmes et préoccupations pour l’atteinte des objectifs de vaccination, surtout celle des enfants et des femmes. Nous saisissons bien cette opportunité pour apporter un plus au programme de vaccination de notre région. » a dit le Secrétaire Général du Gouvernorat dans son intervention lors de la grande rencontre de plaidoyer et de sensibilisation.

Aussi, les médias, qui sont l’un des principaux acteurs de communication et de sensibilisation de la population, ont apporté une forte contribution à la réussite de cette semaine. Tous les représentants des organes médiatiques ont répondu à l’appel et ont assuré une couverture de l’évènement pendant toute la semaine.

En plus de toutes les activités de communication et de plaidoyer, des équipes de vaccination ont été déployés sur le terrain dans les zones identifiées comme insuffisamment couvertes par la vaccination.

Il faut noter qu’au cours de toutes les rencontres de plaidoyer et de sensibilisation effectuées dans la région des présentations ont été faites par les équipes conjointes MSP-DRSP-OMS sur les objectifs de la SAV, le partage des indicateurs de vaccination de la zone, les discussions sur les goulots d’étranglements au programme de vaccination et les solutions adaptées.

Au cours de cette semaine d’activités pour la vaccination, 6 rencontres de plaidoyer et de sensibilisation ont été organisées, dix radios et Télé publiques/privées et 13 radios communautaires ont été impliqués. Aussi 241 agents de vaccination et 150 relais communautaires ont été mobilisés.

Click image to enlarge