Le Mali célèbre la journée Mondiale et la Semaine Nationale de lutte contre le Paludisme 2017.

Bamako, Mali, 03 mai 2017 - Le lancement de la 10ème édition de la Journée mondiale et Semaine nationale de lutte contre le paludisme a eu lieu le mardi 25 avril 2017 à Sangarébougou, sous la présidence du Ministre de la santé et de l’Hygiène Publique, le Professeur Samba Ousmane Sow, en présence du Conseiller en Système de Santé bureau de l’OMS au Mali, Dr Yao Théodore, de l’Ambassadeur des USA au Mali, Son Excellence Mr Paul Folmsbee et de plusieurs invités.

La célébration de cette journée est l’occasion de renouveler l’engagement politique, le plaidoyer et de continuer à investir en faveur de la prévention du paludisme. Le thème retenu pour cette année, « En finir définitivement avec le paludisme », souligne la nécessité d’accélérer et de consolider les efforts afin de vaincre le paludisme. Les pays ont décidé de mettre fin à l’épidémie de paludisme d’ici à 2030, faisant de cet engagement l’une des cibles des objectifs de développement durable.

Selon le Système d’information sanitaire, au Mali, le paludisme a constitué en 2016, 42% des motifs de consultation avec un taux de létalité de 0,47%. Cette prévalence varie entre 27, 4% à Kayes et 71% à Mopti, tandis qu’à Bamako elle s’élève à 6%. Les catégories les plus touchées sont les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes, ainsi que les populations déplacées.

Cette situation nous impose à intensifier les activités de sensibilisation et de communication et la mise en œuvre effective des stratégies de lutte souscrites par le pays à savoir : la prévention par l’utilisation des moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée, la distribution gratuite des moustiquaires imprégnées à travers la routine et les campagnes de masse, le traitement préventif intermittent (TPI) du paludisme avec la Sulfadoxine Pyrimétamine chez la femme enceinte, la pulvérisation intra domiciliaire, la chimio prévention du paludisme saisonnier, CPS et la gratuité du traitement chez les enfants de moins de 5 ans et la subvention du CTA pour les autres couches de la population.

Après la cérémonie lancement qui a été suivie de la visite des stands, plusieurs autres activités seront menées dans les jours suivants : dépistage et de sensibilisation sur la prévention du paludisme dans les communautés, conférences, émissions radios avec distribution de messages.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir