Attentat terroriste contre le Camp MOC (Mécanisme Opérationnel de Coordination) de Gao : l’OMS appuie le gouvernement du Mali en médicaments et matériels en guise de secours d’urgence aux blessés

Bamako, 18 Janvier 2017 - Suite à l’attentat terroriste survenu le mercredi 18 janvier dans la ville de Gao causant de nombreux pertes en vies humaines et blessés, le bureau de la représentation de l’OMS mobilisé, a remis un important lot de médicaments, de matériels et de produits d’hygiène et d’assainissement au Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique pour répondre aux besoins urgents de prise en charge des blessés.

Les ministres Marie Madeleine Togo de la Santé et Hamadou Konaté de la Solidarité et de l’Action Humanitaire qui ont reçu le don, ont chaleureusement remercié l’OMS pour cet important geste au moment où toute la nation entière était endeuillée.

En tant qu’autorité principale de la Santé au sein du Système des Nations Unies, l’OMS a toujours apporté son concours aux pays pour leur permettre de faire face aux besoins des urgences sanitaires.

Auparavant, des mesures urgentes avaient été prises par les autorités nationales. Il s’agissait  entre autres de  (i) la prise en charge des décès et l’organisation des premiers secours, (ii) le transport des blessés, (iii) l’organisation des évacuations, (iv) la mobilisation des stocks des médicaments et produits médicaux pour la prise en charge des blessés et (v) le renforcement du dispositif pour le don de sang à Gao.

Le Représentant de l’OMS au chevet des blessés dans les établissements hospitaliers à Bamako: Deux jours après l’évènement, le Représentant de l’OMS accompagné du Secrétaire Général du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, s’était rendu à l’hôpital Gabriel Touré et l’hôpital du Mali, deux grandes structures hospitalières du pays qui ont accueilli des blessés de l’attentat de Gao. La visite avait pour objet de s’enquérir de l’état des blessés, discuter avec le personnel socio-sanitaire sur les difficultés rencontrées, les besoins et les perspectives de renforcement des deux hôpitaux.

Au cours de la visite, la délégation s’est rendu tour à tour au centre de régulation, les unités d’urgence, de traumatologie, d’imagerie médicale et la chirurgie thoracique. Les difficultés évoquées demeurent l’épineuse problème de ressources humaines, le sous-équipement et la vétusté des infrastructures.

Le Représentant de l’OMS a souhaité un prompt rétablissement aux blessés et a rassuré les responsables des hôpitaux quant à l’envoi d’un expert de l’OMS pour discuter des besoins prioritaires et la contribution de l’OMS.

Rappelons que l’hôpital Gabriel Touré a reçu 35 blessés et l’hôpital du Mali en a reçu 11. Ce nombre s’accroit au jour le jour.

Le Représentant de l’OMS a également accompagné la Coordinatrice Humanitaire du Système des Nations Unies lors de sa visite aux blessés de l’hôpital Gabriel Touré le lundi 23 janvier 2017. Mme Mbaranga a félicité le personnel médical pour l’énorme travail abattu et promis le soutien des NU au Mali à surmonter cette douloureuse épreuve qui éprouve toute la nation malienne.

 


Ci-dessous :

01. Une vue du don en soutien aux blessés

02. La visite à lhôptal Gabriel Touré de Bamako

Cliquez sur l'image pour l'agrandir