L’Algérie en voie de certification de l’élimination du paludisme

La certification de l’élimination du paludisme en Algérie a été le point principal de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le paludisme, le jeudi 25 avril 2019, à l’Institut National de Santé Publique (INSP) à Alger.

Cette journée d’information et de sensibilisation a été organisée conjointement par le ministère de la santé et le Bureau de l’OMS en Algérie. Elle a été rehaussée par la présence du Dr Mohammed Miraoui ministre de la santé, du Dr Nguessan Bla François, Représentant de l’OMS en Algérie, des responsables du secteur de la santé, des membres du Comité des experts de la lutte contre le paludisme et des représentants des différentes wilayas du Sud du Pays à haut risque paludogène.  Ont aussi, pris part à cette célébration officielle, le Codonateur Résident du Système des Nations Unies et le Représentant de l’UNICEF. 

Sous le slogan « soyons vigilants, contre le paludisme », les communications des spécialistes ont toutes convergé vers les résultats des différentes visites de prè-certification menées depuis 2018, par le Ministère de la Santé et l’OMS dans le cadre du processus de la certification de l’élimination du paludisme.

Cette célébration a été une opportunité pour le partage d’expériences de trois wilaya à savoir : Tamanrasset, Ouargla et Adrar. Les exposés et les débats ont mis en exergue les efforts consentis dans le cadre du programme de lutte contre le paludisme dans ces wilayas. Les présentateurs n’ont pas manqué de cibler, les lacunes et les défis à relever pour préserver les acquis et les réalisations du pays en la matière notamment dans le Nord du pays.

Cette célébration intervient, quelques jours après la visite en Algérie, de la mission conjointe de l’Organisation mondiale de la Santé et du Programme Mondiale du Paludisme (25 mars au 06 avril 20019). Les membres de la mission ont visité trois wilayas à risque paludogène à savoir Tamanrasset, Ouargla et Adrar. Cette mission de dix jours en Algérie, a permis aux experts indépendants de l’OMS de vérifier et de documenter l’élimination du paludisme dans le pays. L’Algérie n’a pas enregistré de cas de paludisme autochtone depuis l’année 2014. Les cas de paludisme enregistrés sont tous des cas importés.

En marge de cette célébration, une conférence de presse sur le thème « paludisme soyons vigilants » a été animée par le Ministre de la santé en présence du Représentant de l’OMS en Algérie. Interrogé sur les conclusions de la mission de l’OMS, il a précisé que « une analyse de situation et des recommandations ont été présentées au responsables du Ministère de la Santé et que l’Algérie est en bonne voie de certification de l’élimination du paludisme ». Il a ajouté que le dossier de l’Algérie sera présenté à la prochaine réunion du panel de certification de l’OMS, programmée le mois de mai 2019. 

http://www.sante.gov.dz/prevention/184-direction-generale-de-la-prevention.html