La RDC renforce son engagement envers le programme de vaccination et de l'éradication de la polio.

KINSHASA, 25 JUILLET 2019. Face à l'un des taux de mortalité infantile les plus élevés au monde, la République Démocratique du Congo (RDC) déploie des efforts concertés pour renforcer la vaccination, en particulier parmi les populations rurales à haut risque. C'est ainsi que du 21 au 23 juillet 2019, la Directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique, Dr Matshidiso R. Moeti était à Kinshasa, avec les autres partenaires pour participer au forum national sur la vaccination et l'éradication de la poliomyélite en République Démocratique du Congo. Elle a assisté aux cérémonies d'ouverture des travaux par le Chef de l'Etat de la RDC, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, en présence de la présidente de l'Assemblée nationale, du Premier ministre, des gouverneurs et présidents des assemblées provinciales de la RDC, ainsi que de leurs ministres en charge de la santé et des chefs des divisions provinciales sanitaires.

Outre la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, les autres principaux participants comprenaient entre autres le Dr Seth Berkley, PDG de Gavi, Alliance du vaccin, Dr Chris Elias, président de la Division du développement mondial de la Fondation Bill et Melinda Gates, M. Gilles Fagninou, Directeur régional adjoint du Bureau régional de l'UNICEF pour l'Afrique occidentale et centrale, M. Michael McGovern, président du comité Polio Plus du Rotary International, Dr Muhammad Pate, Directeur de la santé, de la nutrition et de la population au Groupe de la Banque mondiale et Directeur du Mécanisme de financement mondial, M. Paul Sabatine, Directeur de mission de l'USAID.

L'objectif du forum était d'obtenir l'adhésion et l'appropriation des autorités tant nationales que provinciales dans la mise en œuvre des activités de la vaccination afin d'assurer la protection des populations contre les maladies à potentiel épidémique et contribuer ainsi au développement humain et économique des provinces. A ce titre, Dr Moeti a eu des discussions approfondies avec le président de la RDC lors d'une audience privée accordée aux partenaires et donateurs autour des sujets liés au renforcement de la gouvernance de toutes les parties-prenantes et la redevabilité par rapport à la vaccination et à la mise en place du système de couverture santé universelle.  

Lors du lancement officiel des travaux lundi 22 juillet, le président Tshisekedi a indiqué qu'en dépit des efforts soutenus du gouvernement, de la population et de l'accompagnement des partenaires au développement, la RDC continuait d’enregistrer encore aujourd'hui un des taux de mortalité infantile parmi les plus élevés au monde. "J'ai pris l'engagement d'inverser cet état de chose, en y travaillant sans relâche," a déclaré le Chef de l'Etat congolais. 

La Directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique a également prononcé une allocution liminaire dans laquelle elle a réaffirmé l'appui renforcé de l'OMS dans la mise en oeuvre des stratégies prioritaires pour la relance de la vaccination à travers le Programme élargi de vaccination (PEV). Elle a réassuré le président de la RDC et les autres autorités nationales et provinciales de l'entière disponibilité de l'OMS à continuer de mobiliser les partenaires pour soutenir la RDC et à mettre à sa disposition une expertise de qualité. "Les défis sont énormes, nous le savons, mais tous, ensemble, nous pouvons unir nos intelligences, nos forces et nos moyens pour les résoudre," a-t-elle indiqué. 

Avec les autres partenaires tels que Gavi, l'Alliance du vaccin, Fondation Bill & Melinda Gates, USAID, Rotary, Banque mondiale, Banque africaine de développement, PATH, UNICEF, etc., Dr Moeti a également participé à un panel de discussion, pour répondre aux questions des gouverneurs et présidents des assemblées provinciales. Puis, confirmant les progrès accomplis par le pays à travers le plan d'urgence pour la relance de la vaccination systématique en RDC lancé en octobre 2018, également baptisé Plan Mashako, en mémoire de l'ancien Ministre de la Santé, Dr Léonard Mashako Mamba, elle en a appelé à un engagement politique fort et une appropriation durable des activités de la vaccination par les autorités sanitaires et politico-administratives à tous les niveaux. 

Dans son intervention, Dr Moeti a donné l’exemple des expériences qui réussissent en matière d’évaluation de la vaccination, et a loué l’efficacité entre autres du projet AVADAR (détection et notification auto visuelle des cas de paralysie flasque aiguë), un outil qui met en œuvre la stratégie de surveillance communautaire accrue dans les zones difficiles d’accès et inaccessibles auprès des populations à haut risque, par l’identification des enfants non ou insuffisamment vaccinés.

Signature de la Déclaration de Kinshasa par les Gouverneurs des Provinces, en présence de la présidente de l’Assemblée nationale de la RDC

Le 23 juillet 2019, la présidente de l’Assemblée nationale, Mme Jeanine Mabunda, en présence du ministre intérimaire de la Santé Pierre Kangudia, les Gouverneurs et présidents des assemblées provinciales, ainsi que des ministres provinciaux en charge de la santé et des chefs des divisions provinciales sanitaires (DPS) et des partenaires au développement, a signé le texte de la Déclaration de Kinshasa au nom du président de la République, également paraphée par les autres officiels susmentionnés.

En signant la Déclaration de Kinshasa de juillet 2019, les Gouverneurs ainsi que les autorités nationales et provinciales de la RDC s’engagent entre autres à : i) atteindre, d’ici 2024, au moins 80% de couverture vaccinale pour les enfants complètement vaccinés avant leur premier anniversaire ; ii) augmenter et décaisser, au niveau national la ligne budgétaire allouée à la vaccination pour assurer les coûts des vaccins traditionnels, répondre aux besoins de cofinancement des nouveaux vaccins et la mise en œuvre opérationnelle des activités et maintenir la gratuite de la vaccination ; iii) insérer et décaisser, au niveau provincial, une ligne budgétaire allouée à la vaccination pour assurer la mise en œuvre opérationnelle des activités avec comme objectif d’atteindre 1 $ par enfant à vacciner et par an ; iv) être des champions pour la promotion d’une couverture vaccinale universelle visant à réduire les conséquences des maladies évitables par la vaccination, afin d’aider le pays à atteindre ses objectifs en matière de santé et de développement économique et social ; v) traduire et concrétiser notre engagement politique en vue d’une meilleure gouvernance au niveau central et provincial afin d’assurer une plus grande intégration des interventions de santé ; vi) développer et mettre en œuvre dans un bref délai, une feuille de route afin de renforcer le programme de vaccination par une approche multisectorielle ; vi) adopter et mettre en place, à chaque niveau de l’état (Présidence, Gouvernement, Province, PEV, Partenaires), un cadre de suivi et d’évaluation des performances du plan national de renforcement du programme de vaccination; vii) œuvrer à la stabilité des personnels de santé formés à tous les niveaux afin d’assurer la pérennisation du plan de renforcement du programme de vaccination conformément aux statuts des agents de la fonction publique ; viii) œuvrer avec les communautés, les organisations de la société civile, les chefs religieux et traditionnels, les organisations non gouvernementales, les associations professionnelles de la santé et les parlementaires en faveur du droit de chaque enfant et de chaque communauté pour bénéficier d’une couverture universelle en matière de vaccination.

‘‘C’était un immense privilège d'avoir assisté à la signature de la Déclaration de Kinshasa, un engagement qui vise à renforcer la vaccination et à éradiquer la polio en RDC. D'après mon expérience, la volonté politique et l’appropriation locales sont essentielles pour la réussite de la vaccination dans le pays,’’ a souligné le Dr Moeti.

 
Relations médias

Eugene Kabambi, chargé de communications, OMS RDC, kabambie [at] who.int | Direct: +243 817 151 697 

Version web:  http://newsletters.cod.afro.who.int/drcflyer/whdsq740ryz 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
For Additional Information or to Request Interviews, Please contact:
Eugene Kabambi

Emergency Communications Officer
Tel : +243 81 715  1697
Office : +47 241 39 027
Email: kabambie [at] who.int