Centrafrique: Campagne de lutte contre l’épidémie de poliomyélite – l’OMS renforce son dispositif en déployant des consultants APW dans les provinces instables.

Bangui, 26 août 2019. - Du 22 au 24 août 2019, le Bureau Pays de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en République centrafricaine a organisé un atelier de briefing de 14 consultants nationaux recrutés sous « Accord de Services Spéciaux » (APW). A l’issue du briefing, les consultants nationaux seront déployés dans les 14 districts de santé à sécurité compromise et à haut risque pour la réponse à l’épidémie de poliomyélite en cours dans le pays depuis le 13 mai 2019. Ce recrutement des appuis techniques supplémentaires entre dans le cadre de la volonté de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) de marquer un pas supplémentaire dans le renforcement de son appui au gouvernement Centrafricain engagé au plus haut niveau dans la riposte à cette épidémie de poliomyélite. Il faut rappeler que le 15 août dernier, le Président de la République, le Professeur Faustin Archange TOUADERA lançait le second passage de la campagne de riposte à l’épidémie de Poliomyélite dans la ville d’ALINDAO.

Au cours de ce briefing, les nouveaux consultants ont été informés sur la situation de l’épidémie de poliomyélite en cours, afin d’harmoniser leur compréhension des missions qui leur sont assignées et des résultats attendus dans ces zones à sécurité compromise. Dans l’atteinte des objectifs, Il était également question et leur fournir des orientations techniques et administratives en vue d’améliorer leur efficacité sur le terrain. Les participants ont également reçu des mises à jour sur des thèmes divers notamment la vaccination, la surveillance épidémiologique, l’organisation des campagnes de vaccination de qualité, l’utilisation des nouvelles technologies (ISS, eSUrv) en appui à la réponse à cette épidémie. 

Lors de l’ouverture officielle des travaux, le Jeudi 22 août 2019 dans le Sous-Bureau de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) à ALINDAO, l’incident Manager, le Docteur NIMPA Marcellin, prenant la parole au nom du Représentant du Bureau pays de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a félicité les candidats pour leur sélection et indiqué qu’ils sont une pièce essentielle dans le dispositif de riposte mis en place par le gouvernement Centrafricain et ses partenaires en ce sens qu’ils vont permettre d’étendre l’accompagnement de l’OMS au gouvernement dans les zones à sécurité compromise. Ceci permettra de garantir l’atteinte des populations qui y vivent par les services de vaccination, de surveillance épidémiologique et de s’assurer qu’aucun enfant centrafricain où qu’il se trouve ne soit protégé contre cette épidémie. « Vous avez pour mission d’accompagner les personnels de santé à mettre en œuvre des stratégies innovantes pour vacciner les populations spéciales comme les nomades, celles vivant dans les camps de déplacés internes, les pêcheurs, les exploitants de mines qui souvent omis par les services réguliers et peuvent être des cibles privilégiées du poliovirus » a-t-il conclut.

L’administrateur du Bureau pays de l’OMS, Mr Jean Marc SANTIME, et l’Officier de Sécurité Mr Sylver Olivier YAGNEMA ont éclairé les consultants sur les dispositions contractuelles, leurs droits et obligations, leurs devoirs sans oublier les précautions essentielles de sécurité. Le briefing s’est poursuivi sous l’encadrement technique des Docteurs Sory KOUROUMA et ADAN tous deux consultants internationaux sous la coordination du Docteur Richelot de l’équipe de gestion des épidémies de polio au Bureau Régional de l’OMS. L’atelier s’est achevé avec l’engagement des participants à apporter leur contribution à leur pays dans la riposte à cette épidémie. Ils sont tous déterminés à aider à booter la Poliomyélite hors de la République centrafricaine.

Il convient de rappeler que la République centrafricaine est confrontée depuis le 13 Mai 2019 à une nouvelle épidémie de poliomyélite à virus dérivés du vaccin (cVDPV2) après la détection du dernier cas de poliovirus en décembre 2011. A ce jour, 6 nouvelles émergences virales ont été détectés dans le pays amenant le gouvernement à déclarer une situation d’urgence de santé publique nationale. Face à cette première épidémie du genre, la République centrafricaine déploie avec l’appui des partenaires de l’Initiative Mondiale d’éradication de la Polio, OMS, UNICEF, CDC, Rotary, BMGF et les autres partenaires humanitaires, des efforts concertés pour mettre fin à cette épidémie d’envergure nationale et en particulier au sein des populations vivant dans les zones à sécurité compromises et les populations spéciales constituées des nomades, des déplacés internes, des pêcheurs, des miniers. Le pays sort progressivement d’une crise sociopolitique qui a affaiblie le système de santé et laissé une partie du territoire nationale sous l’emprise des ex groupes armées. L’accord de paix de Khartoum offre des opportunités nouvelles d’étendre les interventions de santé et de riposte à l’épidémie sur toute l’étendue du territoire national. 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
For Additional Information or to Request Interviews, Please contact:
Dr Nimpa Mengouo Marcellin

Incident Manager GPEI

Tel :  +236 72601813

Email : nimpamengouom [at] who.int

Augustin DIBERT

Promotion de la Santé | Communication

Tel :  +236 72300354

Email : diberta [at] who.int