L’OMS vulgarise le paquet INSPIRE 

L’OMS vulgarise le paquet INSPIRE 

Sept stratégies pour mettre

fin à la  violence  à  l’encontre des enfants

  Face aux violences et leurs conséquences dont sont victimes les enfants, l'OMS et les agences partenaires des Nations Unies ont lancé en 2016, le paquet INSPIRE qui comporte en son sein, sept stratégies pour mettre fin à la violence à l’encontre des enfants à savoir : i) la mise en œuvre et l’application des lois, ii) les normes et les valeurs, iii) la sûreté des environnements iv) l’appui aux parents et aux personnes ayant la charges des enfants, v) les revenus et le renforcement économique, vi) les services de lutte et d’appui, vii) l’éduction et le savoir-faire pratique.

Ces stratégies visent à guider les États membres dans la prévention et la réponse à la violence contre les enfants et les adolescents. Elles donnent des orientations aussi à l’ensemble du gouvernement, les communautés, la société civile et le secteur privé afin qu’ils agissent contre le fléau de la violence dont sont victimes les enfants et qui affectent considérablement leur santé physique, psychique et mentale. Subséquemment, il a été demandé aux Etats membres de vulgariser cet outil et de veiller à sa mise en œuvre. Depuis lors, le Bureau pays de l’OMS apporte son appui à la Guinée pour le renforcement des capacités des acteurs nationaux sur le Paquet INSPIRE.

C’est dans ce cadre que le Secrétaire général du Ministère de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des personnes vulnérables a présidé l’atelier de vulgarisation des contenus du document de renforcement des capacités sur le paquet INSPIRE relatif aux violences faites aux enfants, en présence du Représentant par intérim de l’OMS en Guinée.

 Cet atelier a pour but de sensibiliser à la prévention et à la réponse à la violence domestique et de donner un aperçu sur le paquet INSPIRE.

En Guinée, les statistiques appellent à l’action

 En Guinée les enfants, particulièrement les filles sont de plus en plus victimes de différentes formes de violences y compris des viols sur mineurs. Selon le Ministère de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des personnes vulnérables, un enfant sur quatre est victime de violences physiques et près d’une fille sur cinq et d’un garçon sur 13 sont victimes d’abus sexuels. Par ailleurs, selon le rapport des trois derniers mois de 2022 de l’Office de Protection du Genre, de l’Enfance et des Mœurs (OPROGEM), 117 cas de viols, 42 cas de violences physiques et 36 cas d’injures publiques ont été enregistrés par ses services dans tout le pays.

Passer à l'action

Au cours de l’atelier, les participants ont reconnu que la Guinée dispose de tous les outils nécessaires pour lutter contre les violences faites aux enfants. Il est donc temps d’agir.

A cet effet, le Représentant par intérim de l’OMS en Guinée, le Dr Casimir MANENGU, a lancé un appel pressant : « Agir plus vite pour protéger les enfants, l’OMS et ses partenaires continueront à collaborer avec les pays pour mettre totalement en œuvre les stratégies INSPIRE en renforçant la coordination, en élaborant et en appliquant des plans d’action nationaux, en privilégiant la collecte de données et en renforçant les cadres législatifs... ».

 Le Secrétaire général du Ministère de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des personnes vulnérables, M. Yacine Roger TOLNO a souligné que « Notre pays (la Guinée), n’est pas resté en marge des défis liés aux violences faites aux enfants. C’est dans ce registre que s’est inscrite, la révision du Code de l’Enfant en 2019 qui condamne les châtiments corporels dans certaines de ses dispositions. Dans le même registre, le Premier Ministre Chef du Gouvernement a réaffirmé la volonté de nos autorités au plus haut niveau dans ce combat à travers la signature du document d’engagement sur les violences faites aux enfants ».

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Pour de plus amples informations ou pour demander des interviews, veuillez contacter :
Dr MANENGU Casimir Tshikolasoni

Représentant de l'OMS en Guinée par interim

E-mail : manenguc [at] who.int

Issiaga KONATE

Administrateur chargé de la promotion de la santé & de la communication
Email : konatei [at] who.int

Thierno Yero TRAORE

Technologies de l'information et de la communication
Email : traorey [at] who.int