L’OMS OFFRE DES SERUMS CONTRE LES MORSURES DE SERPENTS ET DES VACCINS ANTIRABIQUES

L’OMS OFFRE DES SERUMS CONTRE LES MORSURES DE SERPENTS ET DES VACCINS ANTIRABIQUES

Le Représentant par intérim de l’OMS en Guinée, a procédé à la remise au Directeur général de l’Agence nationale de la Sécurité sanitaire (ANSS) du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique d’un premier lot de 200 doses de sérums antivenimeux et de vaccins antirabiques pour la prise en charge des cas de morsures de serpents et de chiens dans les zones rurales de la Guinée, sur financement du Gouvernement français.

Faire face aux morsures de serpents et de chiens...

En Guinée, des cas de morsures de serpents et de chiens sont de plus en plus notifiés dans les districts sanitaires du pays. En effet, la situation épidémiologique de ces huit derniers mois de l’année 2022 montre que 1191 personnes ont été victimes de morsures de chiens errants et 980 autres personnes victimes de morsures de serpents avec des décès dont 01 cas dû à la rage (morsures de chiens) et 38 décès par morsures de serpents.

L’OMS répond à un besoin urgent

Ce don est la réponse de l’OMS à la demande urgente exprimée par le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique à travers l’ANSS pour le réapprovisionnement du pays en sérums antivenimeux et vaccins antirabiques afin de faire face à la problématique des morsures de serpents et de chiens errants. Il vise dans l’immédiat à soulager les populations des régions les plus exposées et réduire la mortalité qui y est liée. D’autres doses supplémentaires sont attendues de l’OMS afin d’améliorer le pré-positionnement des sérums antivenimeux et vaccins antirabiques dans les régions.

Privilégier l’Approche ‘’Une seule santé’’

Le Représentant par intérim de l’OMS en Guinée, le Dr Casimir MANENGU a indiqué que « l’OMS poursuivra le plaidoyer auprès des autres partenaires pour approvisionner le pays dans les prochaines semaines. Il a par ailleurs attiré l’attention sur le fait que la problématique des morsures de serpents et de chiens interpelle tous les acteurs des systèmes de santé humaine, animale et environnement « afin de privilégier l’Approche ‘’Une seule santé’’. Nos actions ne doivent pas se limiter à administrer des doses de sérums et de vaccins. Nous devons surtout prévenir en amont à travers l’approche One Health et des actions communautaires de sensibilisation et d’implication des collectivités territoriales », a souligné le Dr MA-NENGU.

Le Directeur général de l’Agence nationale de la Sécurité sanitaire (ANSS), le Pr Fodé Amara TRAORE a indiqué que « le don de l’OMS qui est le Chef de file des partenaires techniques et financiers du secteur Santé est venu en temps opportun. Le Pr TRAORE a souligné que « la fréquence des morsures de serpents et de chiens, constitue une priorité de santé publique en Guinée qui a amené l’ANSS a demandé l’appui de tous le partenaires ».

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Pour de plus amples informations ou pour demander des interviews, veuillez contacter :
Dr MANENGU Casimir Tshikolasoni

Représentant de l'OMS en Guinée par interim

E-mail : manenguc [at] who.int

Issiaga KONATE

Administrateur chargé de la promotion de la santé & de la communication
Email : konatei [at] who.int

Thierno Yero TRAORE

Technologies de l'information et de la communication
Email : traorey [at] who.int