Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques : Les étudiants de la Faculté des Sciences de la Santé sensibilisés sur la résistance antimicrobienne

La Faculté des Sciences de la Santé de l’Université de Lomé et l'Association des Etudiants en Médecine et en Pharmacie du Togo (AEMP-Togo) ont organisé le jeudi 23 novembre 2017, avec l’appui de l’Organisation mondiale de la Santé au Togo, une conférence publique dans le cadre de la célébration de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques. 

Plus de deux cents étudiants en médecine et en pharmacie ont participé à cette activité de sensibilisation qui avait pour thème  « La résistance aux antibiotiques : Problème majeur de santé publique ».  

Les discussions ont porté sur trois sujets : i) « la toxicité des antibiotiques », ii) « la résistance des antibiotiques et les maladies infectieuses », iii) « les antibiotiques et le monde animal, rôle des acteurs dans la résistance aux antibiotiques ». Les panélistes étaient représentés par des enseignants chercheurs de l’Université de Lomé, travaillant dans les domaines de la pharmacie, des maladies infectieuses et tropicales, de la santé publique, de la biologie et des pathologies animales. 

Les présentations et les échanges qui ont suivi ont permis au public estudiantin de mieux comprendre la nécessité du bon usage des antibiotiques et d’adopter le plus tôt possible les meilleurs comportements devant permettre de prévenir les résistances antimicrobiennes. 

S’exprimant au nom du Dr Lucile Imboua, Dr Dadja Landoh a félicité les promoteurs de cette initiative envers les futurs cadres du secteur de la santé. Il a ensuite rappelé que dans la Région Africaine, l’OMS fait de la lutte contre la résistance aux antimicrobiens une priorité sanitaire majeure. A cet effet, elle travaille activement avec les Etats membres pour mettre en œuvre la Stratégie régionale sur les situations d’urgence et la sécurité sanitaire. Actuellement, le bureau du Togo facilite l’élaboration d’un plan d’action national de lutte contre la résistance aux antibiotiques a-t-il ajouté.   

A la fin des débats, le président de l’AEMP a émis le vœu d’une collaboration plus étroite entre son association et l’OMS en vue de créer des espaces de discussions sur les questions pertinentes de santé publique.
 

Pour de plus amples informations et toute demande de renseignements, veuillez contacter : 

Dr Davi Mawulé, DPC, e-mail: davik [at] who.int
Dr Landoh Dadja, PEV, e-mail: landohd [at] who.int 
Mr Komi Hotowossi, CAM, e-mail: hotowossik [at] who.int 
 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir