Revue à mi-parcours du PNDS: vers une CSU en intégrant les ODD

Nouakchott, Mauritanie, le 02 juin 2016 : l’atelier portant sur la revue à mi-parcours du plan national de développement sanitaire (PNDS) 2012-2020 s’est ouvert ce Jeudi 02 juin 2016 à l’Hôtel Wissal à Nouakchott.  La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Secrétaire Général du Ministère de la Santé en présence de celui du Ministère de l’Economie et des Finances, du Représentant de l’OMS, de ceux de l’UNICEF, de l’ONUSIDA, de l’Union Européenne, de la Coopération Espagnole et des représentants de la société civile.

M. Leandro Medeot, Attaché Chargé des programmes de la société civile au sein de la Délégation de l'Union Européenne, a indiqué dans un mot qu’il a prononcé à cette occasion,  que l'évaluation et la revue des activités du PNDS 2012-2020 au cours des 4 années passées constituent une étape cruciale pour la construction d'une vision solide, partagée et structurée des interventions dans le secteur pour les années à venir.

M Medeot  a ajouté que l'Union Européenne est engagée fortement dans le secteur de la santé à travers le 11ème  fonds européen de développement dont les activités seront mises en œuvre entre 2017 et 2022. Il a rappelé que la coopération entre l'Union Européenne et la Mauritanie englobe plusieurs domaines relatifs à l'amélioration de la gouvernance, l'offre des soins, les médicaments et consommables et les ressources humaines.

Le Dr. Baptiste  Jean-Pierre, Représentant de l’OMS en Mauritanie, a,  dans un discours qu’il a prononcé à cette occasion, indiqué « qu’en 2011, tous les acteurs de la santé en Mauritanie étaient satisfaits voire fiers d’avoir un outil d’orientation unique pour l’action sanitaire en Mauritanie. Cette année, au moment de l’évaluation à mi-parcours du PNDS, nous pouvons également manifester une certaine satisfaction au vu de certains résultats.

Le Représentant de l’OMS a passé en revue certains de ces résultats notamment, une plus grande manifestation du leadership du Gouvernement, une augmentation sensible des dépenses publiques pour la santé, un investissement considérable dans le secteur hospitalier, une augmentation des capacités de production locale des personnels de santé et un  renforcement du partenariat entre les acteurs du secteur de la santé à travers les instances de suivi du PNDS et la signature du Compact national. Il a relevé  l’effet produit par ce processus sur le système de santé et de citer entre autres, la certification de l’élimination du tétanos néonatal et du ver de Guinée, l’absence de cas de poliomyélite en Mauritanie depuis 2010, de bonnes perspectives pour l’élimination du paludisme à l’horizon 2020 et une diminution des mortalités maternelle et infantile même si elle est timide.

Et le Dr. Baptiste d’ajouter « Ces résultats sont encourageants, mais vous conviendrez avec moi qu’ils sont en deçà de nos attentes. Des insuffisances persistent encore à savoir la faible appropriation du PNDS surtout au niveau décentralisé, la coordination intra et interministérielle fait toujours défaut, le manque de promptitude dans la mise en œuvre des plans d’action et l’absence de mécanisme de suivi-évaluation éprouvé. En somme, Il est clair que nous avons encore beaucoup à faire. Il a, enfin,  souligné  l’importance de tenir compte des ODD en général et de l’ODD 3 en particulier qui nous oriente de facto vers la couverture sanitaire universelle, de tenir compte des recommandations de l’audit institutionnel réalisé en 2014-2015, pour rationaliser le cadre institutionnel, de se pencher encore plus sur la problématique des ressources humaines pour la santé en tant que pilier central du système de santé, d’accroitre considérablement les financements en faveur des services de santé de base où s’exécutent la plupart des interventions à gain rapide et pour tendre vers plus d’équité. Il a souhaité que le PNDS 2 accompagné d’un plan de suivi-évaluation en bonne et due forme soit très largement diffusé jusqu’aux postes de santé.

Le Secrétaire Général du Ministère de la Santé, M. Ahmed Ould Sid Ahmed Ould Die a, quant à lui, indiqué dans son discours de lancement des activités, que cette évaluation constitue une occasion pour louer les efforts déployés par les pouvoirs publics en vue de concrétiser la priorité accordée à la santé du citoyen par les plus hautes  autorités du pays.

Le SG a souligné l’importance   d’accélérer  le processus visant à garantir  la qualité des prestations sanitaires et à les rapprocher des populations où qu'elles se trouvent. Il a affirmé que le département a mis à la disposition des experts chargés de l'évaluation les documents et les données nécessaires pour faciliter leur mission et leur permettre de tirer les leçons de l'expérience passée afin de proposer des orientations devant permettre d’accélérer le rendement du système sanitaire en réponse aux besoins et aux aspirations du peuple mauritanien.

M. Ould Die  a souligné que l'objectif à long terme de cette intervention sera d'améliorer et rendre plus équitable l'accès à des soins de santé de qualité pour tous les hommes, femmes, enfants et vieillards de la Mauritanie, en cohérence avec le troisième objectif du développement durable.

L’atelier est organisé par le ministère de la santé, en collaboration avec les partenaires techniques et financiers. Il vise à renforcer le rendement du système sanitaire du pays à travers l'évaluation de l'exécution de la première phase du plan national de développement du secteur de la santé, conformément à une approche visant à consolider les acquis et à tirer les leçons de l'expérience passée pour résoudre les problèmes qui se posent.

Cet atelier a regroupé des responsables du secteur de la santé, des représentants organisations de la société civile actives dans le domaine de la santé et  des représentants des partenaires au développement.

Les participants ont échangé autour des objectifs et des résultats attendus de la revue, ainsi que de la méthodologie adoptée par les consultants internationaux en vue de s’assurer d’une évaluation solide à même d’orienter une adaptation et une dynamisation du Plan National de Développement Sanitaire 2012-2020.

__________________________________________________________

Pour plus d'informations, prière de contacter:

Medellah Ould Bellal, HIP, OMS Bureau pays, Mauritanie, Mail: ouldbellalm [at] who.int, Tél : 00 222 22 62 08 74 ; 00 222 46 42 08 74, GPN : 32204, Nouakchott, Mauritanie

Click image to enlarge