Atelier national de validation du Plan d’actions de l’UEMOA sur l’emploi en santé et la croissance économique

Le 21 novembre 2017 s’est tenu à l'Hôtel Soluxe de Niamey, l’atelier national de validation du Plan d’actions de l’UEMOA sur l’emploi en santé et la croissance économique.

Cet atelier, ouvert par le Ministre de l'Emploi, du Travail et de la Protection Sociale, M. Mohamed Ben Omar en présence du Ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Mainassara et du Représentant de l’OMS au Niger, Dr Pana Assimawè, avait pour principal objectif la validation et la priorisation des interventions en faveur de l’investissement sur les ressources humaines de la santé au Niger à l’instar des autres pays de l’UEMOA.

Organisé avec l’appui technique et financier de l’OMS et du Fonds Français Muskoka, cette rencontre est le fruit d’un long processus d’une décennie d’actions, dans lequel l’OMS s’est pleinement engagé depuis la publication de son rapport sur la santé dans le monde de 2006 dans lequel elle attirait déjà l’attention de la communauté internationale sur la crise des ressources humaines en santé (RHS).

En effet, en 2012, lors de sa 62ème session à Luanda (Angola), le Comité Régional de l’OMS-Afrique a approuvé, à travers la résolution AFR/RC62/R3, la « Feuille de route pour augmenter les effectifs sanitaires en vue d’une meilleure prestation de services de soins de santé dans la Région africaine 2012–2025.» Ce qui a amené 56 Etats à s’engager pour améliorer la disponibilité, l’accessibilité, l’acceptabilité et la qualité des RHS lors du 3ème Forum Mondial tenu au Brésil en 2013.

C’est ainsi qu’en 2016, après une évaluation mondiale d’au moins 40 millions d’emplois à créer dans le secteur de la santé pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable, un groupe d’experts des Nations Unies, mis en place pour traiter de la question, est parvenu à une proposition de 10 recommandations, travail dans lequel le Niger a fortement contribué lors des consultations francophones de haut niveau d’Abidjan de juin 2016 et mars 2017.

C’est dans cette logique que ces assises sont organisées à Niamey pour, non seulement assurer le suivi de ces recommandations, mais aussi et surtout les adapter au contexte du pays et identifier les priorités pour la mise en œuvre.

Il est important de noter ici qu’antérieurement, l’OMS a eu déjà à appuyer dans ce domaine le Niger dans la mise en œuvre de plusieurs actions prioritaires dont entre autres, comme l’a rappelé le Représentant de l’OMS dans son intervention : l’élaboration et la révision des curricula, l’évaluation des formations en santé, la réalisation des études spécialisées sur le marché du travail en santé et la charge de travail des personnels de santé, l’audit organisationnel et institutionnel du Ministère de la Santé Publique et l’élaboration du Plan de développement des ressources humaines 2011-2020.

Quant au Ministre de l'Emploi, du Travail et de la Protection Sociale il a, dans son discours, réitéré l’engagement du gouvernement à accompagner ce processus. « Si le phénomène du chômage et de sous-emploi constitue l'une des préoccupations majeures de tous les pays africains, il l'est davantage pour les pays à faible revenu comme le nôtre » a ajouté le Ministre.

Cette importante rencontre a rassemblé les représentants des Institutions étatiques, des Hauts Commissariats et Institutions Régionales, des Instituts, Observatoires et Institutions de formation, des partenaires techniques et financiers, ainsi que les organisations de la société civile.

Au cours des travaux, les participants venus de Niamey et des autres régions du pays, ont passé en revue et validé le contenu du plan régional d'investissement sur les ressources humaines de la santé et du secteur social et ont identifié les actions prioritaires à mettre en œuvre au niveau national tout en prenant en compte les objectifs de la couverture sanitaire universelle et le plan de développement sanitaire.

Il reste maintenant le suivi de la mise en œuvre des actions prioritaires identifiées tout en suscitant un engagement politique à tous les niveaux

Click image to enlarge
For Additional Information or to Request Interviews, Please contact:
MOKHTAR MOHAMED, Abdoulhakim

MOKHTAR MOHAMED, Abdoulhakim