Célébration de la Journée mondiale de lutte contre la Tuberculose

Renforcer la mobilisation sociale contre la tuberculose
Renforcer la mobilisation sociale contre la tuberculose

Célébration en différé de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, sous le thème «Halte à la tuberculose au cours de ma vie ». C’est le district sanitaire de Boké, situé à 300 kilomètres de Conakry qui a abrité les activités de cette journée présidée par le Chef de Cabinet du Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, en présence du Chef de Cabinet de la Région de Boké et du Point focal Tuberculose du Bureau pays de l’OMS.

Les autorités préfectorales et communales, ainsi que les responsables des structures locales de santé s’étaient également mobilisés aux côtés des populations et des nombreux malades venus pour la circonstance.

Les activités étaient essentiellement consacrées à la sensibilisation contre la tuberculose pour attirer l’attention sur les défis qui restent encore à relever dans la lutte contre cette maladie. Car, en dépit des progrès accomplis, la Guinée fait partie des pays à haute incidence tuberculeuse avec 124/100 000 habitants pour les cas contagieux et 287/100 000 habitants pour toutes les autres formes.

Consolider les acquis pour plus de performance.

Actuellement, le diagnostic et le traitement de la tuberculose sont intégrés dans le système de santé avec 53 centres fonctionnels à travers le pays y compris la composante prise en charge communautaire. Il faut donc améliorer la prise en charge de cette maladie pour plus de performance. Ceci passe entre autres par le dépistage et la prise en charge précoce des cas, la recherche des perdus de vue, la lutte contre la stigmatisation à travers le renforcement des activités de sensibilisation.

En effet, en 2011, le taux de succès du traitement des nouveaux cas de tuberculose pulmonaire (TPM) était de 80% contre 78% en 2009. Alors que l’OMS recommande 70% de taux de détection et 85% de taux de guérison à l’horizon 2015.

Appel

Dans les allocutions prononcées, les intervenants ont lancé des appels pressants aux différents acteurs afin que chacun joue efficacement son rôle dans la lutte contre la tuberculose dont les cas de plus en plus nombreux de coinfection avec le VIH/Sida constituent une préoccupation majeure. Extraits :
Le Point focal Lutte contre la Tuberculose OMS Guinée : «L'ensemble des organisations à assise communautaire engagées dans la lutte contre le VIH devraient intégrer systématiquement la lutte antituberculeuse dans leur action quotidienne. Aussi, tous les enfants devraient recevoir leurs doses de vaccins BCG au cours de la vaccination de routine dans les Centres de santé pour les protéger contre cette maladie.»

Mme le Chef de Cabinet du Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique « Le poids économique de la tuberculose est lourd pour les familles ; car la présence d’un seul cas de tuberculose correspond à une perte de 2 à 3 mois du revenu familial.»

Témoignages, et sensibilisation par le Théâtre

Au cours de cette journée, l’assistance a été émue par le témoignage de certains malades tuberculeux qui ont souligné que la stigmatisation était plus difficile à supporter que la tuberculose elle-même.

Tandis que les acteurs démontraient dans leur saynète qu’il est effectivement possible de guérir complétement de la tuberculose. Il suffit à cet effet que les malades, leurs familles et la communauté travaillent en étroite collaboration avec les professionnels de la santé pour garantir le succès dans le traitement ont-ils expliqué.»

Aussi, le Club littéraire Dinah Salifou de Boké a dédié des poèmes à la lutte contre la tuberculose.
Enfin, des cadeaux ont été offerts aux malades en guise de solidarité à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose.

Célébration de la Journée mondiale de lutte contre la Tuberculose [pdf: 471.76 kB]