Le ViH dans La région africaine de L’OMS: Vers un accès universel aux interventions prioritaires du secteur de la santé, mise à jour 2011

Imprimer

Towards-universal-access-2011-fr-1:: Téléchargez le document - Le ViH dans La région africaine de L’OMS: Vers un accès universel aux interventions prioritaires du secteur de la santé, mise à jour 2011

Ce rapport est le premier produit par  le bureau régional de l’OMS  pour l’Afrique. Il combine une analyse des données empiriques générées par les systèmes de surveillance épidémiologique du VIH et des progrès réalisés dans la mise à l’échelle de l’accès universel à la prévention du VIH, aux services de traitement et soins dans la région africaine de l’OMS. 

Il se focalise sur les interventions prioritaires de la réponse du secteur de la santé au VIH qui sont spécifiquement pertinentes au contexte épidémiologique des pays et qui sont mises en œuvre dans la région. Ces interventions comprennent entre autres : le conseil et dépistage du VIH, le traitement et les soins y compris de la co-infection TB/VIH, et la prévention de la transmission Mère-Enfant du VIH.

Les principales conclusions du rapport sont les suivantes:

  • La prévalence médiane du VIH chez les femmes enceintes visitant les centres de consultations prénatales a baissé de 9.5% en 2000 à 3.4% en 2008.
  • Plus de 31 million tests de VIH ont été effectués dans 31199 structures sanitaires dans la région africaine en 2009 
  • Cinquante quatre pourcent des femmes enceintes vivant avec le VIH ont reçu des anti-retroviraux pour la prévention de la transmission Mère-Enfant du VIH en 2009
  • Presque quatre millions de personnes vivant avec le VIH recevaient la thérapie anti-retrovirale dans 8278 structures sanitaires de la région africaine  
  • Plus de 45% de tuberculeux ont bénéficié d’un test du VIH, et 75% d’entre eux trouvés positifs ont reçu la prophylaxie au co-trimoxazole. La couverture de la thérapie antirétrovirale parmi les personnes vivant avec le VIH et la TB a augmenté mais reste toujours faible autour de 37 %. 

Le rapport donne les recommandations pour l’intensification des actions visant la réduction du nombre de personnes nouvellement infectées par le VIH et l’accélération des progrès pour l’atteinte de l’accès universel aux interventions et services liés au VIH, l’élimination de la transmission Mère-Enfant du VIH et l’atteinte des OMDs d’ici 2015.