Ouverture de l’atelier francophone inter-pays sur “Genre, équité, droits humains et planification familiale dans les programmes de Santé

(g à d ): Dr Ndihokubwayo, Mme Bikissa Nembe et Dr Mbaye
(g à d ): Dr Ndihokubwayo, Mme Bikissa Nembe et Dr Mbaye

Libreville, 10 septembre 2012 -- Organisé par Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique (AFRO) et l’Equipe Interpays d’Afrique centrale, l’atelier francophone inter-pays «Genre, équité, droits humains er repositionnement de la planification familiale » a débuté ses travaux à l’hôtel Etoile d’Or de la capitale gabonaise. La rencontre, qui se tient du 10 au 14 septembre 2012, a pour objectif principal de renforcer les capacités des pays pour une intégration de ces composantes dans les programmes de Santé.

La cérémonie protocolaire d’ouverture, présidée par le Ministre délégué à la Santé, Madame Alice Bikissa Nembe, a eu lieu en présence du Dr Jean Bosco Ndihokubwayo, Représentant de l’OMS/Gabon par intérim, du Dr Khadidiatou Mbaye, Conseiller régional en charge du genre, de la santé des femmes et des personnes âgées en présence des gestionnaires du Programme Santé génésique des Ministères de la Santé; des points focaux Genre des Ministères de la Famille, des Affaires sociales, de la Femme de 11 pays de la Région africaine (Angola, Burundi, Cameroun, Comores, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, Madagascar, République centrafricaine, Sao Tome et Principe et Tchad) y compris des points focaux Santé génésique/Genre des Bureaux Pays de l’OMS.

«Le genre, entendu comme la différence sociologique entre les sexes, à savoir, les rôles dévolus aux femmes et aux hommes et l'inégalité des relations entre les sexes, influe sur le niveau de revenu des femmes, sur leur accès et leur utilisation des services de santé, et également sur leur niveau d’instruction, et à l'accès à l'information » a relevé le Dr Jean Bosco Ndihokubwayo lors de son intervention. Selon lui, ces facteurs combinés ont un fort impact sur le niveau d’utilisation des services de santé, sur celui de la santé maternelle et néonatale, y compris sur la planification familiale. D’ou l’importance de prise en compte de la dimension genre dans le développement et la mise en oeuvre des programme de sante pour assurer une accès équitable des services de sante.

Le Représentant de l’OMS / Gabon par intérim a souligné « qu’il est communément reconnu que l’intégration du genre, de l’équité, des droits humains et de la planification familiale dans les politiques et programmes de santé joue un rôle important pour l’atteinte des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ». Il a déploré le fait que malgré les nombreux appels et initiatives, très peu des progrès ont été réalisés dans la Région Africaine, comme en témoigne la persistance des taux très élèves de la mortalité maternelle dans la plupart des pays.

Dans son allocution, Madame Alice Bikissa Nembe, Ministre délégué à la Santé a rappelé que son pays a adhéré à différentes initiatives mondiales visant l’amélioration de la santé des femme et a élaboré des outils de gouvernance pour une amélioration de la situation du planning familial. Cependant a-t-elle ajouté les indicateurs de performance restent faibles, et les droits humains et l’équité devant les services de santé ne sont pas souvent pris en compte. Ainsi, a-t-elle relevé que l’intégration du genre dans le système de santé est une approche qui devrait être approfondie. Madame Alice Bikissa Nembe a exhorté les participants à formuler, à l’issue de leurs travaux, des recommandations pratiques adaptées à l’environnement culturel africain et au contexte mondial.

Durant les cinq jours , les délégués des onze pays vont :

  • Discuter du concept du Genre, en tenant compte de l’équité et des droits humains dans le do-maine de la Santé;
  • Introduire les mécanismes intégrant le Genre dans les programmes de Santé ;
  • Assurer le suivi de la mise en oeuvre des plans de plaidoyer en faveur du Repositionnement de la PF développés en 2010 par les pays ayant pris part à l’atelier de Douala.

Leurs travaux sont facilités par les experts de l’OMS en charge de la santé de la mère, de l’enfant et des adolescents des Equipes interpays de l’Afrique centrale et de l’Afrique de l’Ouest.

Ouverture de l’atelier francophone inter-pays sur “Genre, équité, droits humains et planification familiale dans les programmes de Santé [pdf: 722.66 kB] 

Plus d’informations auprès de :

Dr Khadidiatou Mbaye, GWH/Afro : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Dr Ghislaine Conombo, MPS : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Dr Seipati Mothebesoane Anoh, MPS : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.