Rapport de Situation - Préparation et Réponse aux Urgences, Edition du 12 septembre 2012

Vue d'ensemble de la situation

● Situation Sanitaire

Epidémie de la Fièvre hémorragique à virus Ebola (FHVE) à Isiro, District Sanitaire du Haut-Uélé (570 km au Nord-est de Kisangani, Chef-lieu de la Province Orientale). A la date du 12 septembre 2012 et après introduction des données de la recherche retrospective, un total de 65 cas a été enregistré dont 32 probables, 24 suspects, avec 31 décès (taux de létalité: 47,6%). Dans le même temps, 457 sujets contacts ont été retracés dont 108 d’entre eux demeurent actuellement sous surveillance. Il convient d’indiquer également que 23 personnels de santé sont concernés, et parmi eux 5 sont décédés;

▫ Les résultats de laboratoire ont confi rmé 9 cas positifs au virus Ebola, souche Bundibugyo;

▫ L’épicentre de l’épidémie est Isiro, avec un foyer secondaire à Viadana, à 75 km au Sud-ouest d’Isiro;

▫ Le Ministère de la Santé Publique recommande au public de prendre des mesures d’hygiène individuelle et collective pour éviter la propagation de la maladie et demande que tout patient suspect soit signalé au centre de santé le plus proche;

▫ L’OMS, l’UNICEF, les MSF, le CDC-Atlanta, la Croix-Rouge de la RDC ainsi que d’autres partenaires sont intervenus dès le début de l’épidémie pour appuyer le Gouvernement de la RDC afi n d’interrompre la chaîne de transmission de la maladie et prendre soin des victimes et des familles;

▫ L’OMS et l’UNICEF réitèrent leur appel conjoint de fonds d’urgence de l’ordre de 2 millions de dollars américains pour appuyer les actions engagées en vue de contrôler rapidement l’épidémie de manière à ce qu’elle ne s’étende à d’autres localités ou villes environnantes.

● Situation Sécuritaire & Humanitaire du Nord-Kivu

▫ La recrudescence des activités des groupes armés a rendu précaire la situation sécuritaire au Nord-Kivu, où elle est demeurée tendue la semaine dernière;

▫ Depuis le début des affrontements qui ont secoué la Province du Nord-Kivu en avril 2012 opposant les troupes gouvernementales (FARDC) aux mutins du M-23, au moins 250.000 personnes (déplacées internes) ont perdu leurs maisons et leurs moyens de subsistance dans l’Est du pays.

D’autres Epidémies en cours dans le Pays

● Choléra

De la 1ère à la 35ème semaine épidémiologique, la RDC a enregistré un total cumulé de 23.484 cas avec 532 décès (taux de létalité: 2%).La répartition des cas par Province se présente de la manière suivante: i) Bandundu: 1.204 cas avec 19 décès (taux de létalité: 2%); ii) Bas-Congo: 1.226 cas avec 19 décès (taux de létalité: 2%); iii) Equateur: 2.471 cas avec 122 décès (taux de létalité: 5%); iv) Kinshasa (Ville-Province): 893 cas avec 19 décès (taux de létalité: 2%), v) Province Orientale (Kisangani & Ituri): 5.507 cas avec 206 décès (taux de létalité: 3,7%); v) Katanga: 3.090 cas avec 84 décès (taux de létalité: 3%); vi) Nord-Kivu: 5.517 cas avec 43 décès (taux de létalité: 1%); vii) Sud-Kivu: 3.576 cas avec 20 décès (taux de létalité: 1%);

▫ Depuis le début de l’année en cours, l’OMS travaille en étroite collaboration avec les autres partenaires en vue de renforcer la surveillance épidémiologique, fournit des kits choléra, kits basics et appuie également un certain nombre d’Organisations non gouvernementales (ONG) qui délivrent les interventions de soins ou de mobilisation sociale en faveur des populations;

▫ Les communautés sont constamment sensibilisées à se protéger du choléra en respectant les règles de sécurité sanitaire des aliments et d’hygiène individuelle et collective. Cependant, il faut noter qu’en l’absence de gros investissements dans l’approvisionnement en eau potable et dans l’assainissement, les chances de maîtriser l’épidémie de choléra de manière durable restent tenues.

● Rougeole

▫ Depuis le début de l’année 2012, l’épidémie a déjà touché 88 Zones de santé à travers le pays, faisant un total cumulé de 34.192 cas avec 905 décès (taux de létalité : 2,6%). La Province de l’Equateur, l’une des plus affectées, a lancé ce mardi 11 septembre une campagne de riposte contre la rougeole (VAR), ciblant les enfants de 6 mois à 14 ans, avec l’appui de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et des superviseurs du niveau central;

▫ Il y a lieu de rappeler que du 22 au 26 août derniers, les Provinces de : Katanga, Kasaï Occidental, Maniema et Nord-Kivu ont vacciné, toujours dans le cadre de la riposte, les enfants de 6 mois à 14 ans contre la rougeole avec l’appui technique et fi nancier des partenaires tels que l’UNICEF, l’OMS et MSF.

● D’autres activités en cours

▫ Poursuite de l’enquête post campagne VAR dans les Provinces de: Katanga, Kasaï-Occidental et Maniema;

▫ Finalisation du plan stratégique d’élimination de la rougeole 2012-2020;

▫ Elaboration du Plan d’action 2013 pour la campagne de suivi dans les provinces de Kinshasa, Equateur, Province Orientale et Bandundu;

▫ Finalisation de la révision du Plan Pluri annuel complet du Programme Elargi de Vaccination (PEV).

À propos de l’OMS

L’OMS est l’autorité directrice et coordonatrice, dans le domaine de la santé, des travaux ayant un caractère international au sein du système des Nations Unies. Elle est chargée de diriger l’action sanitaire mondiale, de défi nir les programmes de recherche en santé, de fi xer des normes et des critères, de présenter des options politiques fondées sur des données probantes, de fournir un soutien technique aux pays et de suivre et d’apprécier les tendances en matière de santé publique.

Rapport de Situation - Préparation et Réponse aux Urgences, Edition du 12 septembre 2012 [pdf: 158.92 kB] 

Pour des informations supplémentaires, veuillez contacter:

Dr Léodégal Bazira, Représentant de l’OMS en RDC
Courriel: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it

M. Eugène Kabambi, Chargé de Communication, Plaidoyer & Médias, DPR, OMS RDC
Courriel: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it