Disease Outbreak News

Célébration journées mondiales

« Chacun d’entre nous est le premier responsable de sa santé. Celle-ci est fortement influencée par ses habitudes de vie, par son comportement de chaque jour ».  Dixit, M. Léné SEBGO, Ministre de la santé Burkina
« Chacun d’entre nous est le premier responsable de sa santé. Celle-ci est fortement influencée par ses habitudes de vie, par son comportement de chaque jour ». Dixit, M. Léné SEBGO, Ministre de la santé Burkina

Gros plans sur deux tueurs : L’hypertension et le paludisme

Les journées mondiales de la santé (7 avril) et de lutte contre le Paludisme (25 avril) ont été célébrées conjointement à Tenkodogo dans la Région du Centre-Est. Ce double événement revêt une signification importante. Pour être en phase avec l'actualité, les organisateurs ont mis en commun le talent des orateurs, les prestations d'artistes musiciens et ceux des acteurs de théâtre.

Le maire de Tenkodogo, le Représentant de l’OMS et le Ministre de la santé ont évoqué les données relatives aux maladies ciblées par ces deux journées mondiales. Le paludisme plus connu et craint, tue un enfant chaque minute en Afrique. Notez que le Burkina fait partie des 10 pays du continent qui supportent 70% du fardeau de la maladie.  Un espoir toutefois, les investissements consentis ont permis de sauver plus d'un million de vies dans le monde ces 10 dernières années. Concrètement, les décès causés par le paludisme ont baissé d'un tiers en Afrique, selon les  données de l’OMS.

En ce qui concerne l'hypertension artérielle et son corollaire de maladies non transmissibles (diabète, paralysie, crise cardiaque, perte de la vue...), quelque 80 millions d'adultes sont touchés en Afrique et l’OMS sonne l'alerte. Si rien n'est fait, à l'horizon 2025, ce seront 150 millions de personnes qui présenteront une hypertension artérielle. Face à cette situation, Dr. Djamila Cabral, Représentant de l’OMS rappelle aux autorités sanitaires du Faso, la nécessité de mener l'enquête STEP, qui permettra de mieux situer le pays sur les risques encourus par la population. Réponse immédiate du Ministre de la santé, M. Léné Sebgo, l'enquête STEP sera réalisée au cours de cette année 2013.

Cette double célébration a été l'occasion de rappeler des messages essentiels. Pour le paludisme, la nécessité de dormir sous moustiquaire imprégnée, de faire le test de diagnostique de la maladie avant d'entreprendre tout traitement et de vivre dans un cadre assainit.

Pour l'hypertension, il faut avoir une alimentation équilibrée, ni trop grasse ni trop salée ou sucrée, pratiquer une activité physique régulière, éviter l'abus d'alcool.

Comme chaque année les 6 meilleurs districts sanitaires du pays ont reçu des récompenses pour la qualité de leurs services.


___________________________________________________

Pour plus d’informations: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it ; This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it